Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

CARTE - Environ 3.000 élèves en "vacances apprenantes" dans le Limousin

-
Par , France Bleu Limousin

Ils vont passer une partie de leurs congés d'été sur les bancs de l'école, du collège ou du lycée. Environ un million d'élèves français, dont 3.000 Limousins, sont concernés par le dispositif vacances apprenantes, qui vise à lutter contre le décrochage scolaire.

Environ 3 000 enfants vont de nouveau passer les grilles de leurs établissements scolaires cet été dans la Haute-Vienne, la Corrèze et la Creuse.
Environ 3 000 enfants vont de nouveau passer les grilles de leurs établissements scolaires cet été dans la Haute-Vienne, la Corrèze et la Creuse. © Maxppp - Stéphanie Para (illustration)

C'était une promesse du gouvernement pour compenser la longue absence des enfants sur les bancs de l'école pendant le confinement. Alors que les vacances scolaires d'été débutent ce lundi 6 juillet, un million d'entre eux, en France, devraient en passer une partie dans les salles de classe de l'école, du collège ou du lycée : c'est le nouveau dispositif "vacances apprenantes". 

Parmi ce million d'élèves attendus dans les salles de classe, environ 3.000 devraient être concernés en Haute-Vienne (1.518), en Corrèze (1.341) et dans la Creuse (150), selon les prévisions de l'académie de Limoges. Ils seront encadrés par 350 intervenants. 

Ce dispositif, gratuit, qui vise à lutter contre le décrochage scolaire, s'adresse ainsi aux élèves les plus en difficultés. Des heures qui s'annoncent plutôt détendues, "tout en rattrapant une partie de ce qui n'a pas pu être fait pendant l'année scolaire", indiquait Jean-Michel Blanquer, alors ministre de l'Éducation nationale, dans un entretien à Ouest-France, samedi 6 juin. 

Une centaine d’établissements ouverts en Limousin 

Ainsi, dans l'académie de Limoges, une centaine d'établissements seront ouverts, dans les 15 premiers jours de juillet ou dans les 15 derniers jours d'août. Ce sont majoritairement des écoles (89) qui se sont inscrites dans les trois départements. Mais 10 collèges (Jean-Moulin à Brive, Albert-Thomas à Egletons, Freyssinnet à Objat, Lakanal à Treignac, Georges-Clemenceau à Tulle, Picart Le Doux à Bourganeuf, Louis-Timbal à Chateauponsac, Louise-Michel à Saint-Junien, Anatole-France et Ronsard à Limoges), et trois lycées (Saint-Exupéry, Dautry et Maryse-Bastié à Limoges) sont concernés. 

En Haute-Vienne, département le plus concerné par ce dispositif, 58 écoles, quatre collèges et trois lycées qui ouvriront leurs portes aux élèves les plus en difficulté. En Corrèze, 27 écoles et cinq collèges sont concernés. 

Du rattrapage le matin, des activités culturelles l'après-midi

Le programme est laissé libre aux établissements scolaires, mais, globalement, commence avec des cours de rattrapage dans la matinée. Ils sont dispensés par des personnels volontaires des écoles et des lycées, comme les enseignants, les conseillers principaux d'éducation, les assistants d'éducation, ou les directeurs et directrices d'établissements. 

L'après-midi, ce sont ensuite des activités de loisirs ou des découvertes culturelles. Ainsi, ce lundi au lycée Pierre de Ronsard de Limoges, la vingtaine d'élèves inscrits a d'abord planché sur leur programme d'Histoire, avant de préparer une sortie pour visiter un village médiéval et un château dans le Lot, qui aura lieu vendredi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess