Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

300 personnes rassemblées à Evreux pour protester contre la fermeture de deux collèges

mardi 7 novembre 2017 à 10:31 Par Laurent Philippot, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Parents, élèves ou enseignants, 300 personnes sont rassemblées ce mardi matin devant la préfecture de l'Eure à Évreux pour protester contre la fermeture de deux collèges. Une journée qui n'est pas choisie au hasard, puisque ce mardi a lieu un conseil départemental de l'éducation nnationale

Deux collèges sont sur la sellette dans l'Eure et devraient fermer en juin 2018
Deux collèges sont sur la sellette dans l'Eure et devraient fermer en juin 2018 © Radio France - Laurent Philippot

Évreux, France

Des moules à tarte, des casseroles, des trompettes ou des tambours, peu importe l'ustensile, ce qu'il faut, c'est faire du bruit. Ils sont environ 300 ce mardi à avoir bravé le froid pour protester contre la décision du conseil départemental de l'Eure de fermer deux collèges en juin 2018, le collège Pierre Mendès-France à Val de Reuil et le collège Pablo Neruda à Évreux. D'ailleurs, dans le quartier de la Madeleine à Évreux, les écoles sont fermées ce mardi matin, la classe n'est pas assurée.

La carte scolaire examinée par le CDEN

En même temps que la manifestation, se tient à l'intérieur de la préfecture un CDEN, un conseil départemental de l'éducation nationale. Autour de la table, des élus, des syndicats d'enseignants, des associations de parents d'élèves, mais aussi le préfet ou le directeur départemental des services académiques de l'Eure. Au menu de la réunion, la prochaine carte scolaire et ses nouveaux contours si les deux collèges sont fermés. Chacun doit défendre ses arguments, mais la décision finale appartiendra au conseil départemental.

Son président, Pascal Lehongre, reconnaît que le dossier est sensible mais est déterminé à appliquer une décision qui a été votée à la majorité par l'assemblée départementale et l'élu d'avancer plusieurs arguments en sa faveur : l' état des bâtiments pose problème en terme de sécurité des élèves (l'un est un collège de type Pailleron et l'autre est très amianté et dégradé), la faiblesse des effectifs, l'absence de mixité sociale ou encore la présence de collèges à proximité ayant de nombreuses places vacantes (900 places libres sur les collèges de la zone d’Évreux, 1000 places sur le secteur de Louviers / Val de Reuil). Des arguments réfutés par les opposants aux fermetures.

Les conseillers départementaux devraient se prononcer une nouvelle fois lors d'un vote le 11 décembre prochain.