Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation
Dossier : Retirada, l'exil républicain espagnol

600 jeunes espagnols commémorent les 80 ans de la Retirade à Argelès-Sur-Mer

-
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu

600 jeunes espagnols commémorent les 80 ans de la Retirade sur la plage d'Argelès-Sur-Mer (Pyrénées-Orientales). Ils ont chanté et formé une grande chaîne humaine pour rendre hommage aux 220 milles réfugiés républicains espagnols parqués dans le camp de concentration en février 1939.

700 élèves rendent hommage aux 220 mille réfugiés républicains espagnols
700 élèves rendent hommage aux 220 mille réfugiés républicains espagnols © Radio France - Colline Rigaut

Argelès-sur-Mer, France

600 jeunes espagnols venus de dix établissements scolaires de l'Alt Empurda se sont retrouvés sur la plage d'Argelès-sur-Mer pour commémorer les 80 ans de la Retirade. Ils ont été rejoints par une centaine d'élèves du collège de Saint-André et du lycée Bourquin. Les enfants sont partis en début de matinée de Catalogne sud et se sont rendus sur les différents lieux de mémoire, à Collioure, Elne ou encore Rivesaltes. Ils se sont ensuite tous réunis en milieu d'après-midi devant le monolithe d'Argelès, lieu de l'ancien camp de concentration.  

Des discours et témoignages ont été prononcés notamment par Augustine , 82 ans. A l'âge de deux ans elle arrive avec ses parents ici "C'était terrible, nous étions obligés de creuser des trous dans le sable pour s'abriter du froid. Merci les jeunes pour tout ce que vous faites, cela me touche beaucoup". 

Donner du sens à l'Histoire

Pour les accompagnateurs, cette journée est très importante "C'est essentiel que nos élèves connaissent les lieux, touchent le sable, voient les paysages, pour petit à petit comprendre l'histoire de la Retirade" raconte Carlos, enseignant espagnol.  Johanna, 15 ans essaye d'imaginer ce qui s'est passé ici "C'est important pour moi, j'imagine l'horreur, le froid, les personnes qui ont dû quitter précipitamment notre pays". 

Arnaud, un autre élève espagnol est marqué par ce moment,  "Cette journée est très importante, cela me permet de mieux comprendre ce qui s'est passé, je ne connaissais pas en détail ce qu'ont vécu les réfugiés républicains... Je vais pouvoir à mon tour le transmettre aux générations futures... cette journée restera gravée en moi toute ma vie car c'est une période importante de notre histoire". 

Les 700 élèves ont ensuite entonné le chant révolutionnaire "Bella Ciao" avant de tous se donner la main pour former une grande ronde dessinant les limites du camp. Ils ont rendu hommage, à leur manière, aux 220 milles réfugiés républicains parqués sur la plage d'Argelès en février 1939. 

Le reportage de Colline Rigaut

Les enfants chantent le chant révolutionnaire Bella ciao - Radio France
Les enfants chantent le chant révolutionnaire Bella ciao © Radio France - Colline Rigaut
Ils forment une grande ronde humaine pour marquer les limites du camp  - Radio France
Ils forment une grande ronde humaine pour marquer les limites du camp © Radio France - Colline Rigaut
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu