Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

A Brest, 800 étudiants en médecine repassent une épreuve à cause d'un sujet incomplet

Par

Gros raté lors du concours de la fac de médecine à Brest. 800 étudiants de la première année commune aux études de santé (PACES) ont dû repasser une épreuve ce mercredi. Elle avait dû être annulée lundi car il manquait l'une des feuilles de questions. L'université évoque un "aléa qui peut arriver."

Les étudiants de la Paces ont dû retourner plancher mercredi au parc des expositions de Penfeld. Les étudiants de la Paces ont dû retourner plancher mercredi au parc des expositions de Penfeld.
Les étudiants de la Paces ont dû retourner plancher mercredi au parc des expositions de Penfeld. © Radio France - Nicolas Olivier

Dans la longue file d'attente à l'entrée du parc des expositions de Penfeld, les visages sont fermés. Des centaines d'étudiants en PACES patientent sous un soleil de plomb. Ils s'apprêtent à jouer une partie de leur avenir, mais devraient déjà être en vacances : ces candidats sont venus repasser leur épreuve annulée lundi pour cause de sujet incomplet. Il manquait l'une des pages du questionnaire à choix multiple.

Publicité
Logo France Bleu

Amateurisme

Sur le parking où attendent les parents, on a encore du mal à digérer. "Il y a eu beaucoup de stress, de colère, réagit une maman venue de Quimper. Je trouve ça inadmissible dans une telle épreuve."

"C'est de l'amateurisme, renchérit le père d'un étudiant de la région brestoise. J'espère qu'il y aura des sanctions pour les gens qui ont mal fait leur travail."

Ultra-sélectif

"C'est un autre coup dur, après tout ce qu'on a vécu cette année" confie Lucie. Qui rappelle la difficulté de suivre les cours à distance pendant le confinement, et le report de deux mois du concours, qui se résume désormais à des QCM. Alors ce couac est d'autant plus mal vécu que l'enjeu est crucial pour ces jeunes qui rêvent de devenir médecin, dentiste, pharmacien ou sage-femme : le concours est ultra-sélectif puisque 80% des candidats n'iront pas en deuxième année.

Le directeur de la faculté de médecine comprend la colère des parents et des étudiants mais le professeur Berthou rappelle aussi que ce genre d'événement peut arriver dans tous les concours, et que des dates supplémentaires sont d'ailleurs spécialement prévues à cet effet. "C'est simplement un aléa de parcours" conclut-il.

loading

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu