Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

A Chambéry, le dernier jour d'école après une année hors norme

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Ce vendredi 3 juillet sonne la fin d'une année marquée par le confinement et l'école à distance. A Chambéry, comme ailleurs, enseignants, parents et élèves ne sont pas prêts de l'oublier.

Avant le chassé-croisé sur les routes des vacances... à la sortie de l'école
Avant le chassé-croisé sur les routes des vacances... à la sortie de l'école © Radio France - Christophe Van Veen

Mais oui... mais oui... l’école est déjà finie. La présence à l'école a été plus courte que les couettes de Sheila, l'immortelle interprète de l'hymne scolaire. Deux semaines obligatoires et puis s'en va. Une petite partie avait repris le chemin de l'école sur la base du volontariat, et dans la limite des places disponibles, après le confinement. En 2020, le cartable a fait banquette à la maison, et le retour à école a été : "Trop court !" chantent à l'unisson les parents, les enfants et les enseignants. 

L'école est finie... Déjà !

En route vers les vacances !
En route vers les vacances ! © Radio France - Christophe Van Veen

Les enseignants ont-ils mérité leur cadeaux de fin d’année ? "Ah, mais bien sûr que oui ! On ne peut pas dire qu'ils n'ont pas travaillé. Ils ont fait un sacré boulot !" plaide un papa qui a eu bien besoin du suivi, des contenus hebdomadaires, et des appels fréquents de la communauté éducative durant le confinement. 

Le confinement vu par les enfants

Max, Sarah et les autres, de l'école Caffe et de l'école Pasteur de Chambéry, donnent les bonnes et les mauvaise notes de ce confinement. Sarah s'est régalée à taper sur le clavier d'ordinateur - "écrire, ça fait mal au poignet" - mais a dû supporter frère et soeurs, "énervants", mais qu'elle "aime, au fond". Sarah dit "s'être rapprochée de sa famille". 

Elle aurait bien aimer rester un peu plus à l'école. "Il faut bien le noter, cela risque de ne pas se reproduire. Mais, oui, les enfants n'ont jamais été aussi heureux de retourner à l'école" constate un papa hilare. 

"C'était une année bizarre. Pas cool, mais un peu rigolote." - Max, en CE2

Max n'est qu'en CE2 mais il a déjà du recul sur cette "année bizarre, pas cool, mais un peu rigolote". Il a pu parfaire ses activités sportives. Il a apprécié pouvoir s'arrêter à loisir pendant les devoirs. Il a vite compris que regarder la télé avant de se mettre au boulot n'était "pas terrible." Ce qu'il n'a pas aimé du tout, ce dernier trimestre, c'est d'être privé de ses copains, car il "aime le contact humain."

Bilan de l'année par les élèves de CE2

La plupart des enfants pensaient que le confinement allait durer un mois, nous confie Max. Beaucoup se sont ennuyés fermes, sans les copains et la maîtresse ou le maître. "Le temps passe moins vite à la maison."

L'année a fini trop tôt

Avant l'ultime jour d'école, Stéphanie, assistante éducative pour les enfants en situation de handicap, a déjà eu un beau bouquet remis par un de ses protégés. Toujours une belle émotion, ce genre d'attentions. Elle résume bien le sentiment général. "L'année a fini trop tôt. Il y a un sentiment d'inachevé car certains enfants sont revenus en ayant perdu beaucoup d'acquis. D'un autre côté, on a réussi à s'adapter à tout ce qui nous a été imposé et au final, tout s'est bien passé. Les enfants se sont adaptés. Et nous aussi." 

Stéphanie et cette drôle d'année scolaire

Parents, enseignants, enfants... Tout le monde a fait ce qu’il a pu durant ce confinement inconnu. L'autre inconnue, c'est la rentrée prochaine. Dans quelles conditions ? Avant de s'angoisser, profitons des vacances !

L'école pasteur de Chambéry accueille plus de 200 élèves.
L'école pasteur de Chambéry accueille plus de 200 élèves. © Radio France - Christophe Van Veen
Choix de la station

À venir dansDanssecondess