Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Clermont-Ferrand, on prépare la rentrée le plus normalement possible

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Le rush des fournitures scolaires bat son plein en ce moment. Au magasin Leclerc de la Pardieu, à Clermont-Ferrand, parents et enfants parcourent les rayons, liste de fournitures en mains. Seule nouveauté : les masques, vendus entre les classeurs et les trousses.

Au Leclerc de la Pardieu, à Clermont-Ferrand, la course aux fournitures scolaires se déroule dans les mêmes standards que l'an passé.
Au Leclerc de la Pardieu, à Clermont-Ferrand, la course aux fournitures scolaires se déroule dans les mêmes standards que l'an passé. © Radio France - Léo Corcos

Personne, dans le rayon fournitures scolaires, ne semble véritablement voir de différence avec l'an passé. "On a fait la même chose que l'an passé, je ne vois pas vraiment de différence avec l'an passé. C'est pareil que d'habitude", estime Evelyne, mère de Théo, qui entre en 3e. Il y a même un point "positif" avec le coronavirus : les enfants n'ont pas besoin de renouveler entièrement le contenu de leur cartable. "On a des cahiers de l'année dernière qui n'ont même pas servi ! La liste est allégée, et c'est une bonne nouvelle", rit Evelyne. "Sur les trousses et les cartables, notamment, on constate une grande régression, sûrement parce qu'ils ont moins été utilisés l'an passé, et donc ça n'a pas été usagé. Sur les trousses par exemple, on fait moins 50% tous les jours", estime David Portier, le responsable du rayon fournitures scolaires.

En termes de produits et de références, on sera sur les mêmes standards : tubes de colle, le papier, les cahiers... C'est sensiblement pareil. Ce qui est sensiblement flagrant, c'est la régression sur les trousses et les cartables - David Portier, responsable du rayon fournitures scolaires au Leclerc de la Pardieu

Les sacs font partie des fournitures les moins achetées au Leclerc de la Pardieu.
Les sacs font partie des fournitures les moins achetées au Leclerc de la Pardieu. © Radio France - Léo Corcos

Les listes sont toujours longues, mais un petit nouveau est venu s'ajouter cette année, au milieu des classeurs, des feuilles et autres tubes de colle : le masque.

Mais là non plus, pas de quoi inquiéter les parents, au contraire. Désormais, le masque fait partie de la vie de tous les jours, et on s'est habitués à le porter. Que ce soit obligatoire dès 11 ans (donc pour les néo-élèves de 6e) est assez normal. "Il vaut mieux prévenir que guérir. Peut-être qu'en fin de journée ils trouveront que ça donne chaud, que c'est un peu lourd, mais il faudra s'adapter, et s'il faut le garder, on le gardera", résume, philosophe, Aminata, mère de deux enfants dont un qui entre en 6e. Pas de quoi préoccuper les enfants non plus. "Ce n'est pas quelque chose qui m'embête. _C'est nécessaire en ce moment_, c'est important, je le porterai", affirme Théo, qui entre en 3e.

Finalement, la rentrée est presque normale. "J'aime bien le mot presque, c'est ce qu'on va retenir", conclut Aminata en souriant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess