Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

A Dijon, la rectrice a distribué des livres aux CM2 de l’école Voltaire

-
Par , France Bleu Bourgogne

Deux classes de CM2 de l'école Voltaire à Dijon, ont reçu ce vendredi matin la visite de la rectrice de l'académie. Frédérique Alexandre-Bailly a remis aux élèves des recueils illustrés des Fables de La Fontaine. C'est la 3ème édition de l'opération " un livre pour les vacances".

La rectrice de l'académie de Dijon distribue les Fables de La Fontaine dans une classe de CM2
La rectrice de l'académie de Dijon distribue les Fables de La Fontaine dans une classe de CM2 © Radio France - Jacky Page

Dijon, France

Tous les élèves de CM2 vont partir en vacances avec un livre. Pour la 3e année consécutive, un recueil des Fables de La Fontaine leur est remis, dans l'espoir de renforcer leur goût pour la lecture avant leur entrée en 6e. Cette année, c'est le dessinateur Voutch qui a illustré 26 fables de cet auteur, qui demeure une valeur éducative sûre. 

Ce 7 juin, la rectrice de l'académie de Dijon, Frédérique Alexandre-Bailly, s'est rendue à l'école Voltaire à Dijon où elle a remis les livres aux élèves de deux classes : « Il y a des enfants qui n’ont pas de livres chez eux. Le fait de conclure leur scolarité élémentaire par un livre, ça leur permet de le ramener à la maison, de prendre du plaisir à lire et relire ces fables pendant tout l’été ».

Des enfants lisent beaucoup, d'autres pas du tout

Dans le recueil qui leur est remis, les enfants trouveront de quoi compléter leurs connaissances, et c'est tant mieux pour Camille, 11 ans, qui aime apprendre fables et poèmes : « c’est un bon exercice pour la mémoire, j’aime bien apprendre de nouveaux mots, des vieux mots, et j’adore les histoires ». Katia, pour sa part, préfère lire des romans dans les genres fantastique et aventure. Si Camille et Katia affichent volontiers leur goût pour la lecture, ce n’est pas le cas de tous, ce que déplore le directeur de l’école Voltaire, Vincent Deslandre : « il y a surtout une dichotomie qui s’opère entre les enfants qui lisent beaucoup, et ceux qui ne lisent pas du tout. C’est ça qui est dramatique. Le fossé culturel augmente considérablement, et le devoir de l’école élémentaire est de réduire ce fossé ».

Chaque année, un dessinateur est appelé à illustrer les fables. En 2019 c'est Voutch qui en a été chargé. - Radio France
Chaque année, un dessinateur est appelé à illustrer les fables. En 2019 c'est Voutch qui en a été chargé. © Radio France - Jacky Page

Le livre reste irremplaçable

Le recueil des Fables de La Fontaine distribué aux élèves est édité par le réseau Canopé, éditeur et producteur de services pour le ministère de l’Éducation nationale.  À l'ère du numérique tout puissant, « Le livre reste tout à fait irremplaçable », explique Laurent Tainturier, directeur régional du réseau Canopé. Il ajoute qu’on peut aussi l’augmenter avec des ressources mises à la disposition des enseignants. C’est bien ce que fait Vincent Deslandre dans sa classe de CM2. Il fait lire à ses élèves Les Misérables de Victor Hugo, et Germinal, d’Émile Zola, et double la lecture par des visionnages de films. Quel en est le résultat ? L’enseignant constate « que les enfants sont infiniment plus émus par le livre que par le film ». 

Pour cette 3e édition de l'opération "un livre pour les vacances", 800.000 élèves de CM2 vont recevoir le recueil de fables illustrées de La Fontaine. Il en existe même une version audio et une autre en braille pour les enfants déficients visuels.