Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

A La Ravoire, les devoirs sont faits au collège

jeudi 9 novembre 2017 à 21:40 Par Xavier Demagny, France Bleu Pays de Savoie

Depuis la rentrée des vacances de Toussaint, les collèges ont mis en place le dispositif "Devoirs faits". Il doit permettre d'offrir aux élèves un temps pour faire leurs devoirs dans l'établissement plutôt qu'à la maison. Reportage dans un établissement savoyard à La Ravoire.

Les professeurs participent à ce dispositif "Devoirs faits".
Les professeurs participent à ce dispositif "Devoirs faits". © Radio France - Xavier Demagny

La Ravoire, France

A priori, les collégiens n'ont plus vraiment d'excuses. Depuis la rentrée des vacances de Toussaint, ils bénéficient de la mesure "Devoirs faits", un dispositif voulu par le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer. Il a pour ambition d'offrir un soutien scolaire gratuit à tous les collégiens pour "lutter contre les inégalités" : en somme, des heures d'aide aux devoirs après les cours.

REPORTAGE | Le dispositif "Devoirs faits" au collège Edmond-Rostand de La Ravoire (Savoie)

En Savoie, le collège Edmond-Rostand a appliqué la mesure dès le mois de septembre, mais uniquement pour les sixièmes. C'était obligatoire jusqu'aux vacances et depuis lundi c'est sur la base du volontariat. En décembre, le dispositif sera étendu aux autres niveaux de cinquième, quatrième et troisième grâce a une dotation de 150 heures supplémentaires pour les professeurs. Depuis lundi, la moitié des sixièmes sur une bonne centaine se sont inscrits aux heures de "devoirs faits".