Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

A la rentrée, la mini-moto électrique au programme du périscolaire de plusieurs communes de Moselle

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

C'est une première en France : le comité départemental moto de la Moselle va proposer des cours de mini-moto électrique dans le cadre des activités périscolaires de plusieurs écoles primaires de Moselle, et ce, dès le mois de septembre.

Antoine Julien, le président du comité départemental moto de la Moselle
Antoine Julien, le président du comité départemental moto de la Moselle © Radio France - Magali Fichter

Moselle, France

Vos enfants pourront bientôt faire de la mini-moto électrique... au périscolaire ! En tout cas si vous habitez dans les communes qui ont répondu à l'appel du comité départemental moto de la Moselle. C'est une première en France : ces formations s'adresseront, dès la rentrée, aux 6-12 ans des communes de Thionville, Forbach, Sarreguemines, Dieuze, Moulins-lès-Metz, Bitche ou encore Audun-le-Tiche.

Des motos qui ne font pas de bruit

Cela faisait très longtemps que le comité départemental moto de la Moselle voulait proposer des formations mini-moto dans les écoles,  mais jusqu'à présent, la sauce n'avait jamais pris. Mais là, elles ne sont pas thermiques, mais électriques : non seulement c'est un mode de transport d'avenir, mais surtout - et l'atout est de taille pour les communes - elles sont silencieuses ! 

D'ailleurs, Daniel Péan, ancien pilote de haut niveau et moniteur, a dû s'adapter : "Nous, les éducateurs, on est habitués, même si on a le dos tourné, à savoir ce que font les élèves en entendant les moteurs. Là, on a intérêt à les regarder, à avoir les yeux bien ouverts. Mais finalement, on s'y habitue et c'est même reposant !"

L'équivalent d'un Piwi

En dehors du fait qu'elles sont électriques, ces mini motos ressemblent trait pour trait à leurs cousines thermiques : "C'est l'équivalent d'un Piwi, explique Antoine Julien, président du comité départemental moto de la Moselle. Cela a une puissance suffisante pour initier des enfants, dans un premier temps sur une piste plate, ce qui permet ensuite d'accéder à une moto plus grosse et à un vrai terrain."

Une manière de démocratiser la moto

Et comme ce sera proposé en périscolaire, à tous les enfants des communes concernées, c'est une manière aussi de démocratiser ce sport. Antoine Julien espère bien transmettre le virus de la moto aux plus jeunes, et il a déjà un autre projet pour la suite : créer une filière professionnelle au lycée qui allierait mécanique de la moto électrique et formation de pilote !

Choix de la station

France Bleu