Éducation

A Lunel, il n'y a plus de contrats aidés pour les bibliothèques scolaires

Par Marie Ciavatti, France Bleu Hérault mercredi 13 septembre 2017 à 5:30

L'école Marie Curie à Lunel se mobilise pour garder sa bibliothécaire
L'école Marie Curie à Lunel se mobilise pour garder sa bibliothécaire © Radio France - M. Ciavatti

Avec la suppression de contrats aidés voulue par le gouvernement, l'école Marie Curie à Lunel perd sa bibliothécaire. La mairie veut la remplacer par des bénévoles. Parents et enseignants se mobilisent.

Elle a appris quelques jours seulement avant la rentrée, par un coup de fil, qu'elle ne retrouverait pas son poste. Nina Chambonneau, la cinquantaine, était depuis trois ans bibliothécaire scolaire à l'école Marie Curie de Lunel, employée en contrat aidé.

L'un des huit contrats non renouvelés dans les écoles lunelloises en ce mois de septembre. Une conséquence directe de l'annonce faite cet été par le gouvernement qui souhaite réduire ce dispositif de contrat, jugé "trop précaire".

Nina Chambonneau dénonce le non renouvellement de son contrat, sans préavis, sur un poste qu'elle devait occuper deux années encore.  - Radio France
Nina Chambonneau dénonce le non renouvellement de son contrat, sans préavis, sur un poste qu'elle devait occuper deux années encore. © Radio France - M. Ciavatti

"C'est désolant dans une école en réseau prioritaire. Je ne voit pas où est la cohérence"

Elle ne s'y attendait pas: "C'est brutal, blessant et puis ça coupe l'herbe sous le pied. On avait plein de projets pour les deux ans à venir. Les ateliers de lecture à haute voix... Je trouve ça frustrant que tout ce travail se termine par une bibliothèque inutilisée, parce que les instituteurs n'auront évidemment pas le temps de gérer les créneaux de bibliothèque, de faire des activités avec enfants. C'est désolant dans une ville en réseau d'éducation prioritaire". D'autant qu'elle permettait aux enseignants de travailler en demi groupe, en prenant avec elle l'autre moitié de la classe.

"C'est désolant, dans une ville en réseau d'éducation prioritaire, une ville comme Lunel...." Nina Chambonneau

Si on n'a pas la lecture, on est rien

L'école Marie Curie est en effet classée REP. Safira Sow, parent d'élèves est en colère: "On nous supprime tout ça dans une école où il y a beaucoup d'enfants dont les parents ne parlent pas bien français. Ils se retrouvent sans livres à la maison." La voilà dit-elle "l'inégalité des chances."

"Ce qu'on voudrait c'est que la mairie puisse faire quelque chose parce que les enfants en ont besoin". Safira Sow, maman

"Monsieur le Maire, s'il vous plaît, vous pouvez peut-être nous aider"...

Ce mardi matin, une classe de CE2 est allée à l'Hôtel de Ville remettre une lettre adressée au maire. Les enfants demandent que Nina, puisse garder son poste.

Des élèves déposent à l'Hôtel de Ville une lettre adressée au maire, dans l'espoir de sauver le poste de la bibliothécaire scolaire. - Radio France
Des élèves déposent à l'Hôtel de Ville une lettre adressée au maire, dans l'espoir de sauver le poste de la bibliothécaire scolaire. © Radio France - M. Ciavatti

Youssef, Lisa, Noa ont signé cette lettre au maire et plaident la cause de "celle qui leur raconte des histoires". "Je voudrais qu'il garde Nina toujours. Elle nous raconte des trucs qu'on connaît pas et parce qu'elle est gentille"...

Les retrouvailles entre Nina et des élèves en CE2 à Marie Curie - Radio France
Les retrouvailles entre Nina et des élèves en CE2 à Marie Curie © Radio France - M. Ciavatti

La mairie va faire appel à des bénévoles pour encadrer les bibliothèques scolaires

Fin de non recevoir du côté de la mairie. On fait savoir que le poste disparaît bel et bien, de même que sept autres dans les écoles lunelloises. Mais la Ville va faire appel aux parents bénévoles et aux associations pour assurer le fonctionnement des bibliothèques scolaires explique Ghislaine Arnoux, adjointe à la petite enfance. "On ne peut pas, nous les collectivités, toujours venir en lieu et place de l'Etat. On aurait des charges supplémentaires et ce n'est pas envisageable".

"On ne mettra pas des agents titulaires de la fonction publique pour gérer les bibliothèques des écoles". Ghislaine Arnoux, adjointe au maire

Reportage à l'école Marie Curie de Lunel. Marie Ciavatti