Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

A Maillé en Indre-et-Loire : devoir de mémoire pour la Journée Défense et Citoyenneté de 90 jeunes tourangeaux

mercredi 27 septembre 2017 à 6:00 Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine

87 jeunes tourangeaux sur 90 appelés participaient mardi 26 septembre à Maillé dans le sud du département de l'Indre-et-Loire à leur Journée Défense et Citoyenneté, sur le thème du devoir de mémoire.

les jeunes tourangeaux ont terminé leur Journée Défense et Citoyenneté à Maillé par une visite au cimetière devant la stèle où sont inscrits les noms des  124 victimes
les jeunes tourangeaux ont terminé leur Journée Défense et Citoyenneté à Maillé par une visite au cimetière devant la stèle où sont inscrits les noms des 124 victimes © Maxppp - a penna/PHOTOPQR/LA NOUVELLE REPUBLIQUE/maxppp

Maillé, France

Au lieu de l'organiser comme traditionnellement sur la base aérienne de Tours, le Ministère des Armées les a réunis toute une journée à Maillé dans le Sud du département... dans ce village où le 25 août 1944, 124 habitants ont été massacrés par des soldats de l'armée allemande.

Les jeunes ont été accueillis à la Maison du Souvenir en présence de l'un des survivants Serge Martin - il avait 10 ans à l'époque du massacre et a perdu ce jour-là ses parents et son frère.

La rencontre a commencé pour les jeunes par un film qui rassemble les témoignages des survivants, des enfants pour la plupart au moment du massacre et comment ils ont vécu l'après-guerre. Manon 17 ans a été impressionnée par le calme de Serge Martin lorsqu'il a pris la parole :"je me suis mise à leur place et c'est très perturbant, car je ne suis pas sûre d'être capable de raconter une telle tragédie avec autant de calme et sans colère".

Serge Martin l'un des derniers survivants du massacre de Maillé a accueilli les jeunes à la Maison du Souvenir - Radio France
Serge Martin l'un des derniers survivants du massacre de Maillé a accueilli les jeunes à la Maison du Souvenir © Radio France - Marie-Ange Lescure

Le thème de cette journée c'est le devoir de mémoire, un thème d'autant plus important pour Anouar surtout dit-il "après le résultat des élections législatives en Allemagne, dimanche 24 septembre qui a vu le retour au Bundestag des nationalistes"

Pour Anouar, ce massacre de Maillé est une page de l'histoire mais avec des situations similaires encore aujourd'hui surtout lorsqu'il a appris que les auteurs du massacre était des jeunes soldats de 16 à 19 ans pour la plupart. "Quand on voit la situation en Syrie avec les atrocités que commet l'Etat Islamique dans certaines villes ou contre les Chrétiens, ça fait quand même mal de voir qu'au XXIième siècle de telles atrocités continuent malgré les leçons qu'on aurait dû tirer de l'Histoire."

C'est le Capitaine De Lima chef du centre du Service National d'Angers qui a choisi d'organiser cette journée Défense et Citoyenneté hors les murs des casernes et de la base militaire de Tours. Elle a voulu mettre en présence ces 87 jeunes d'une victime de la barbarie, d'un homme qui a subi le déchaînement d'un groupe de soldats âgés à l'époque de 16 à 19 ans, embrigadés depuis leur enfance et incapables de dire non à un tel ordre. "Ce que nous voulons par cette rencontre et cette page d'Histoire, c'est aussi transmettre des valeurs d'humanisme et de citoyenneté à ces jeunes, les préparer à être capable de dire non à des situations amorales ou inhumaines dans leur lycée ou dans leur vie professionnelle".

Les jeunes ont tenu à terminer cette journée de Défense et Citoyenneté par un dépôt de gerbe au pied de la stèle qui porte les noms des 124 victimes du massacre de Maillé en présence du survivant Serge Martin, des portes-drapeaux et du maire de Maillé.