Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Béarn : à Mazerolles, les parents d'élèves dénoncent une classe bilingue surchargée

-
Par , France Bleu Béarn

Les parents d'élèves des enfants d'une classe bilingue français-occitan de l'école de Mazerolles ont interpellé l'inspecteur d'académie. Un seul professeur assure les cours pour 34 élèves sur quatre niveaux, tous dans la même salle.

L'académie a refusé un poste supplémentaire dans l'école de Mazerolles.
L'académie a refusé un poste supplémentaire dans l'école de Mazerolles. © Radio France - Maud Calvès

Mazerolles, France

Avant la rentée 2018, il devait y avoir 31 élèves dans une même classe bilingue regroupant la petite, moyenne, grande section et CP. C'était déjà beaucoup pour les parents d'élèves qui avaient alors demandé un poste d'enseignant supplémentaire à l'inspecteur d'académie. Celui-ci avait répondu qu'il procéderait aux "derniers ajustement de rentrée". Mais le jour J, ce ne sont pas 31 mais 34 élèves qui se retrouvent dans cette salle, et le rectorat annonce aux parents qu'il n'y aura pas de poste supplémentaire. "Elle a beaucoup de mal à se concentrer, il y a des pleurs, beaucoup de bruits derrière. Il y a des espaces dédiés à chacun mais entre les petites sections et les CP il y a trois mètres" se désole Noémie Neveux, mère de deux enfants dans la classe bilingue.

Je pensais avoir choisi le meilleur pour mes enfants, mais 34 ce n'est pas le meilleur" — Noémie Neveux, mère de deux enfants en classe bilingue

La situation est inacceptable pour Noémie Neveux, mère de deux enfants dans la classe bilingue.

"Le maître n'aura absolument pas le temps de remplir les compétences attendues en petite section, comme travailler sur le vocabulaire et l'élocution des enfants. Ça peut aussi être une perte pour la filière bilingue puisque certains parents pourraient avoir peur de ces sureffectifs et enlèveront leurs enfants de la filière bilingue pour les mettre dans la filière unilingue, ce qui ne fera que déplacer le problème. Il faut que l'académie puisse aussi s'adapter à cette situation et à l'attrait des classes bilingues mises en place dans les communes" craint Sandie Roussanne, présidente de l'association des parents d'élèves. 

Une salle est prête

Les locaux sont pourtant prêts à accueillir un éventuel nouveau venu. L'ancienne salle de classe a été aménagée par la mairie, des nouveaux meubles ont été achetés. Devant l'école, les parents ont posé des banderoles, ils espèrent faire le buzz et interpeller l'inspecteur d'académie en diffusant une vidéo parodique de la chanson "les sardines" de Patrick Sébastien, et s'il le faut, assurent être prêts à bloquer l'école. 

L'inspecteur d'académie Pierre Barrière assure qu'il n'y a pas de moyens humains pour intégrer un second professeur bilingue, mais qu'il regardera la situation de plus près. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu