Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Nantes, l'école de la deuxième chance face à un afflux de demandes d'inscriptions

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Loire Océan

A Nantes, l'école de la deuxième chance accueille environ 150 élèves, des jeunes âgés de 16 à 30 ans non-diplômés. Avec la crise sanitaire, l'établissement doit faire face à une hausse du nombre d'inscriptions.

L'école de la deuxième chance à Nantes.
L'école de la deuxième chance à Nantes. © Radio France - Marie Roussel

L'expérience professionnelle, c'est la moelle épinière de l'école de la seconde chance. Les 150 élèves nantais doivent effectuer cinq stages en sept mois. Mais le coronavirus leur donne, à eux aussi, du fil à retordre. Mehdi, par exemple, veut devenir chef cuisinier. "C'est un rêve que j'aimerais réaliser. Mais avec le covid 19 ce n'est pas facile. Du coup, on a trouvé une solution. Je vais faire un stage dans la restauration collective en entreprise." 

Batailler auprès des entreprises

Il n'est pas le seul à devoir s'adapter. "Il faut batailler. Pour les stagiaires qui veulent aller en crèche, c'est compliqué, comme pour les maisons de retraite où on avait beaucoup de partenariats, énumère Françoise Chavannes, chargée des relations avec les entreprises. Tout ce qui est un peu administratif ou en gestion, c'est compliqué parce que les salariés sont en télétravail."

A la sortie de l'école de la deuxième chance, 70% des stagiaires s'insèrent dans la vie professionnelle.
A la sortie de l'école de la deuxième chance, 70% des stagiaires s'insèrent dans la vie professionnelle. © Radio France - Marie Roussel

Malgré ces difficultés pour s'insérer dans la vie professionnelle, de plus en plus de jeunes se tournent vers l'école de la deuxième chance. "On commence à noter une demande accrue, confirme Diba Medjahed, le directeur. Ce sont les mêmes profils, mais ils sont plus nombreux. Des jeunes sans qualification et surtout sans emploi. Il y avait beaucoup d'intérims qui n'existent plus aujourd'hui donc il va falloir qu'on gère une file active plus importante." 

70% des stagiaires qui sortent de cette école accèdent à l'emploi.

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess