Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Noisy-le-Grand, des parents d'élèves dénoncent le risque de "classes surchargées" à la rentrée

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris

Une vingtaine de parents d'élèves se sont rassemblés, ce vendredi, devant l'école Joliot-Curie à Noisy-le-Grand. Ils réclament une meilleur "anticipation" pour éviter des classes surchargées à la rentrée, en prenant en compte la livraison dans les prochains mois de plusieurs logements.

À Noisy-le-Grand, des parents d'élèves de l'école Joliot-Curie manifestent contre le risque de classes surchargées à la rentrée
À Noisy-le-Grand, des parents d'élèves de l'école Joliot-Curie manifestent contre le risque de classes surchargées à la rentrée © Radio France - Hajera Mohammad

Ce vendredi 11 juin, à 8 heures du matin, une vingtaine de parents d'élèves se sont rassemblés devant l'école élémentaire Joliot-Curie de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), à l'appel de la FCPE. Ils dénoncent un risque de "classes surchargées" dès la rentrée prochaine, en  septembre, alors que plusieurs nouveaux programmes immobiliers doivent êtres livrés, d'ici la fin de l'année dans la ville.

De nombreux logements en construction

Devant les grilles du groupe scolaire, en plus des banderoles et pancartes, chaque parent été invité à déposer un cahier usager pour former deux tours, encadrées de fausses mini grues de chantier, récupérées dans les coffres à jouets des petits. "On a entassé les cahiers pour symboliser tous ces petits immeubles qui poussent comme des champignons à Noisy-le-Grand", explique Sophie, maman d'une élève en CE1. Il suffit de jeter un oeil autour du parvis de l'école pour en prendre conscience : "Là, vous avez des immeubles livrés en février 2021, ceux-là, il y a deux ou trois ans, et derrière l'école il y a un programme avec 90 logements en cours de construction", nous énumère la maman. 

Si ces parents ne s'opposent pas à la construction de nouveaux logements dans la ville, ils redoutent que cela ne charge les effectifs dans cette école qui accueille 450 enfants : "Ça déborde", affirme Jérémy. "Le mal logement dans le 93 est une vraie problématique, il faut que tout le monde puisse se loger dans de bonnes conditions, donc on ne dit pas qu'il faut arrêter de construire. En revanche, avec les constructions, il faut penser à tout ce qui va autour, les équipements publics, les écoles, les conservatoires, les lieux sportifs... et malheureusement on a l"impression que c'est ce qui pêche dans la planification", analyse ce père de famille.

"La ville grandit, les écoles rapetissent" - Cécile Cauchy, présidente de la FCPE à Noisy-le-Grand

"La ville grandit, les écoles rapetissent"

Ces parents dénoncent un "manque d'anticipation" de la part de la mairie et de l'Éducation nationale. "La ville grandit, les écoles rapetissent", affirme Cécile Cauchy, représentante de la FCPE à Noisy-le-Grand.  Elle fait référence notamment à la livraison de 300 logements prévue entre cet été le mois de décembre."Si on ferme une classe, comme on le redoute, forcément tous ces enfants vont être répartis dans des classes déjà existantes et c'est comme ça qu'on atteint des classes avec 29 voire 30 élèves".

À Noisy-le-Grand, des parents d'élèves de l'école Joliot-Curie manifestent contre le risque de classes surchargées à la rentrée
À Noisy-le-Grand, des parents d'élèves de l'école Joliot-Curie manifestent contre le risque de classes surchargées à la rentrée © Radio France - Hajera Mohammad

Ouverture d'une nouvelle école reportée

La mairie de Noisy-le-Grand, qui a reçu les représentants de ces parents jeudi soir, les a semble-t-il rassurés sur le maintien des classes à la rentrée. Elle rappelle qu'une nouvelle école devait être livrée en septembre dans le secteur des bords de Marne. Cet établissement pourrait permettre d'accueillir une partie des élèves de Joliot-Curie. Mais son ouverture a été reportée, à une date non communiquée, en raison de la crise sanitaire. 

À Noisy-le-Grand, des parents d'élèves manifestent contre le risque de classes surchargées à la rentrée - REPORTAGE

Choix de la station

À venir dansDanssecondess