Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Saulce-sur-Rhône : les écoles resteront fermées le 11 mai

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Henri Fauqué, le maire de Saulce-sur-Rhône, dans la Drôme, avait pris un arrêté le 23 avril dernier pour maintenir la fermeture des écoles de la commune. Après les annonces du Premier ministre ce mardi, le maire conserve son arrêté.

Une salle de classe à Valence, photo d'illustration.
Une salle de classe à Valence, photo d'illustration. © Radio France - Claire Leys

Les annonces d'Édouard Philippe ce mardi soir n'ont pas rassuré le maire de Saulce-sur-Rhône. Il "n’apporte aucun élément concret vraiment nouveau de nature à assurer la sécurité sanitaire dans les classes des écoles maternelles et élémentaires", écrit Hervé Fauqué dans un communiqué.

La semaine dernière, le jeudi 23 avril, le maire a pris un arrêté pour maintenir la fermeture des écoles au-delà du 11 mai. "Nous n'avons aucun protocole à mettre en place pour protéger ces enfants et éviter la contamination". L'édile mettait aussi en avant la situation particulière des établissements de la commune. "Notre école est très ancienne, la cantine est très ancienne aussi. Des travaux sont en cours pour en construire une nouvelle. Aujourd'hui, plus de 100 enfants mangent le midi à la cantine. Il y a deux services de 50 personnes. Les élèves sont à touche-touche."

"Les maires ne sont pas plus éclairés par le discours du Premier ministre"

Suite aux annonces du Premier ministre, le maire s'interroge sur plusieurs points. Pour accueillir les enfants, des personnes devront être recrutées estime le maire. "Les organisations syndicales d'enseignants indiquent qu'un adulte est nécessaire pour encadrer 5 enfants présents en classe, rappelle le maire. Il est très peu vraisemblable que l’État recrute ce personnel et que cette responsabilité échoie aux communes"

Les élèves de maternelle et de primaire seront les premiers à rentrer le 11 mai. Ils ne seront pas équipés de masques. "Les enfants de 10 ans en CM2 n'auront pas de masque, alors que leurs aînés de 11 ans seront obligés de les porter en sixième ?" s'interroge Hervé Fauqué.

Le retour à l'école se fera sur la base du volontariat, avec quinze élèves par classe. Ce qui pose une nouvelle question chez Hervé Fauqué : "Si le volontariat des parents conduisait à la présence de plus de 15 élèves par classe, comment procéderait-on pour choisir ceux qui seraient priés de rentrer chez eux ?"

Un protocole sanitaire national, inspiré des notes du Conseil scientifique, sera publié ce vendredi pour préciser les mesures à mettre en place dans toutes les écoles de France. Par ailleurs, le Premier ministre a assuré que les élus locaux devront "dire aux responsables aux responsables de l'Éducation nationale" comment chaque école pourra être rouverte ou non. Une initiative dont se félicite Hervé Fauqué, mais "en ce qui concerne la Drôme, la seule réponse du Préfet à l’arrêté, a été une demande de retrait."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess