Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Toulouse, les enseignants manifestent à leur tour contre la réforme du lycée

-
Par , France Bleu Occitanie

Les lycéens, les parents d'élèves et les enseignants manifestent ce mercredi après-midi à Toulouse, contre la réforme du lycée qui va imposer aux élèves de seconde de choisir leur parcours dans le courant de l'année à partir de la rentrée prochaine.

Les lycéens, les parents d'élèves et les enseignants manifestent ce mercredi après-midi à Toulouse.
Les lycéens, les parents d'élèves et les enseignants manifestent ce mercredi après-midi à Toulouse. © Radio France - Bénédicte Dupont

Le jour n'est pas choisi au hasard puisque ces 18 et 19 décembre, le conseil supérieur de l'enseignement examine plus de 80 projets de nouveaux programmes pour le secondaire.

Les syndicats enseignants dénoncent la suppression annoncée de 2.600 postes

Cette réforme du lycée a du mal à passer auprès des enseignants qui y voient surtout la volonté du gouvernement de faire des économies dans le secondaire avec la suppression annoncée de 2.600 postes.

Plusieurs réunions parents - profs ont été annulées, la semaine dernière, dans des lycées toulousains. Si les proviseurs le justifient notamment par des mesures de sécurité accrues après l'attentat sur le marché de Noël de Strasbourg, les parents d'élèves et les enseignants l'interprètent davantage comme le refus du dialogue autour d'un sujet de plus en plus sensible. La fédération de parents d'élèves FCPE a officiellement demandé l'organisation de réunions d'information autour de la réforme. 

Il a été répondu qu'il n'était pas possible d'avoir un débat contradictoire parce que tout le monde est contre la réforme. Les bras nous en tombent - Christophe Manibal, secrétaire départemental du SNES FSU en Haute-Garonne

Les parents d'élèves FCPE des lycées haut-garonnais ont rendez-vous avec la directrice académique début janvier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess