Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Aide aux devoirs : les collégiens creusois ont besoin de vous

samedi 30 septembre 2017 à 11:06 Par Audrey Tison, France Bleu Creuse

L'académie de Limoges cherche des bénévoles pour encadrer l'aide aux devoirs, elle sera en place après les vacances de la Toussaint dans le maximum de collèges.

Aides aux devoirs - image d'illustration
Aides aux devoirs - image d'illustration © Radio France

C'est une volonté du gouvernement, à partir du mois de novembre les collégiens pourront bénéficier d'une aide aux devoirs au sein de leur établissement. L'objectif est de permettre à tous les élèves de travailler individuellement, au calme, et ainsi contribuer à réduire les inégalités. Actuellement en Creuse, les collèges sont en train de mettre en place ce dispositif, mais il manque des volontaires. Vous pouvez vous signaler au collège le plus proche de chez vous ou auprès de l'académie.

Pourquoi pas des retraités volontaires, des jeunes en service civique ou des assistants d'éducation ? Il faut le niveau bac pour pouvoir aider les élèves sur le plan pédagogique - le recteur de l'académie de Limoges

Le collège de Bourganeuf a pris un peu d'avance. Classé dans le réseau d'éducation prioritaire (REP), cet établissement a reçu des moyens supplémentaires. Deux postes d'assistants pédagogiques lui permettent dès aujourd'hui de proposer une aide aux devoirs. 53% des 328 élèves de l'établissement y sont inscrits. Les professeurs en tirent déjà un bilan positif.