Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Ajustements de rentrée en Béarn : qui perd, qui gagne une classe ?

-
Par , France Bleu Béarn

Après réflexion et comptage dans les classes, l'inspecteur d'académie des Pyrénées-Atlantiques a donné sa version définitive de la carte scolaire pour 2019-2020. Comme d'habitude, il y a des heureux et des déçus : des classes qui ouvrent, d'autres qui ferment.

La réunion a eu lieu ce jeudi matin à Pau, l'inspecteur d'académie a annoncé ses arbitrages.
La réunion a eu lieu ce jeudi matin à Pau, l'inspecteur d'académie a annoncé ses arbitrages. © Radio France - Nina VALETTE

Pyrénées-Atlantiques, France

Les réajustements dans les écoles en ce début d'année scolaire ont eu lieu ce jeudi à Pau. L'inspecteur d'académie, Pierre Barrière, a annoncé ses arbitrages : 13,5 ouvertures de classes, contre 11 fermetures en Béarn.

Les écoles d'Oloron perdent des postes

Parmi les annonces marquantes, à noter notamment qu'à Oloron, les 4 écoles vont perdre un poste. Une classe sera fermée à Navarrot et l'une à Labarraque. Un poste du dispositif "plus de maîtres que de classes" est supprimé à Saint Cricq, tout comme à Pondeilh. Les effectifs globaux sur la commune d'Oloron sont en nette baisse. Mais même après ces suppressions, les moyennes d’élèves par classe restent inférieures à 25.

Une classe va fermer à Pontacq, ainsi qu'à l'école du Fronton de Nay, à Montaut, à Navailles-Angos, parce que les objectifs ne sont pas atteints. Une classe en moins aussi au groupe scolaire Léon Say, dans le quartier du 14 juillet à Pau et à l'école Pierre et Marie Curie. En revanche, l'école maternelle des Lilas va bénéficier d'un poste en plus. La classe menacée à l'école Lapuyade à Pau sera conservée. La mobilisation a payé, les parents d'élèves ont manifesté ce jeudi matin place d'Espagne, sous les fenêtres de l'inspection académique.

Un poste supplémentaire à Mazerolles

Il n'y aura pas de postes supplémentaires à Assat, malgré la mobilisation le jour de la rentrée. A Mazerolles, où les effectifs dépassent les 30 par classe, un poste en plus est attribué. Il faudra pour cela occuper la salle des profs et un peu se serrer, en attendant, un jour, des travaux d'extension dans l'école.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu