Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Allocation de rentrée scolaire : le député de Calais, Pierre-Henri Dumont, propose une réforme

-
Par , France Bleu Nord

Le versement de l’allocation de rentrée scolaire relance sa proposition, faite en février dernier. Le député Les Républicains de Calais, Pierre-Henri Dumont, a déposé un projet de loi, soutenu par une quarantaine de députés, pour réformer le versement de l’ARS aux familles.

Le Député Pierre-Henri Dumont propose une réforme de l'Allocation de rentrée scolaire.
Le Député Pierre-Henri Dumont propose une réforme de l'Allocation de rentrée scolaire. © Radio France - Christelle Caillot

L’Allocation de rentrée scolaire (ARS) représente, au niveau national, un budget de deux milliards d’euros. Une aide, qui a concernée environ 218.000 familles en 2019 en Nord-Pas-de-Calais et le député Pierre-Henri-Dumont souhaite mieux la contrôler, sans remettre en cause le niveau de cette enveloppe.

Pierre-Henri Dumont, député Les Républicains de Calais, estime que l'ARS ne va pas véritablement aux enfants. Il propose que les communes se chargent d'acheter les fournitures.
Pierre-Henri Dumont, député Les Républicains de Calais, estime que l'ARS ne va pas véritablement aux enfants. Il propose que les communes se chargent d'acheter les fournitures. © Radio France - Christelle Caillot

"Il suffit de se mettre à l'entrée d'un hypermarché, le jour ou le lendemain du versement de l'ARS, constate Pierre-Henri Dumont. Quand vous voyez le contenu des caddies, vous vous rendez compte qu'il y a un truc qui ne va pas. Et parallèlement, quand je vois certains enfants, dont les familles ont touché l'ARS, arriver sans fournitures scolaires ou sans vêtements neufs ou à leur taille, il y a un trou dans la raquette."

Verser une partie aux communes

Le député propose donc une reforme en avec deux volets, sans toucher au montant total de l'ARS et aux deux milliards d'euros. Pierre-Henri Dumont propose d'abord de verser la moitié de la somme aux mairies. "Les communes volontaires pourraient ainsi lancer des achats groupés, ce qui permettrait de faire des économies et d'autre part de pouvoir travailler avec les entreprises locales, pour dynamiser les entreprises du territoire."

Des bons d'achats pour les familles

L'autre moitié serait toujours versée aux familles, mais sous forme de bons d'achat. "Ces bons seraient utilisables pour des achats de vêtements, de matériel spécifique -comme des calculatrice pour les collégiens-ou même d'assurances scolaires et d'inscriptions dans les clubs de sport."

Le député estime que ce double système permettrait de s'assurer que les enfants qui font leur rentrée sont bien les bénéficiaires de l'aide et qu'ils ont toutes les chances de réussite. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess