Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Aloxe-Corton : une nouvelle école ouvre et fait revenir le port de la blouse

dimanche 26 août 2018 à 16:05 Par Sophie Allemand, France Bleu Bourgogne et France Bleu

La nouvelle école d'Aloxe-Corton accueillera sept élèves, qui porteront la blouse ! Cette école catholique hors contrat fait ses débuts avec une seule institutrice : un modèle d'éducation pas comme les autres. L'association "Les Coursons" a été créée pour ça et loue une salle à la commune.

La salle de classe et la cour de récréation se trouvent dans l'enceinte de la mairie
La salle de classe et la cour de récréation se trouvent dans l'enceinte de la mairie © Radio France - Sophie Allmeand

Aloxe-Corton, France

La blouse fait son petit retour dans une école pas comme les autres, qui ouvre en cette rentrée 2018 à Aloxe-Corton. Petits effectifs, niveaux mélangés, institutrice unique et retour de l'uniforme : une éducation qui change. 

L'école communale avait fermé deux ans plus tôt, c'est donc une bonne nouvelle d'après le maire Maurice Chapuis : "c'est toujours triste pour un village qu'une école ferme et une joie qu'une école rouvre ! " Une seule classe composera cet établissement hors-contrat catholique. Sept élèves seulement porteront cette blouse, mélangés du CP au CM2 dans une unique salle, située dans l'ancienne école communale, louée à la mairie par l'association les Coursons pour 500 euros par mois. Une association créée spécialement pour mettre en place cette éducation hors norme, pour qui la blouse n'est qu'un détail.

La blouse, un détail ?

Ce serait la deuxième école seulement à faire revenir la blouse en Côte d'Or, après l'école privée Saint-Ursule à Dijon. Mais pour les membres de l'association, ce choix est une évidence. Ce sont eux qui ont souhaité que tous les enfants soient habillés de la même façon. 

"Les enfants revêtent leur blouse à l'école" : c'est inscrit dans le règlement intérieur de l'école - Radio France
"Les enfants revêtent leur blouse à l'école" : c'est inscrit dans le règlement intérieur de l'école © Radio France - Sophie Allemand

C'est pas tellement particulier. Disons que c'est l'uniforme. Mais en même temps c'est bien aussi, parce que la blouse ça permet aux enfants de travailler sans se tâcher et il n'y a pas de distinction entre les marques - Freddy Meuneveaux, papa et membre de l'association les Coursons

"Moi je me souviens quand j'étais dans cette école là d'ailleurs, on portait tous la blouse. Personne n'en faisait état, c'était normal. Je trouve même plutôt que c'est un bonne chose," explique le maire. Pour Claire Follin-Arbetet, l'institutrice élue, il s'agit seulement d'uniformiser l'apparence, pour qu'elle ne prime pas sur la personnalité. Ça va de paire avec la rigueur, mais surtout les valeurs d'égalité, d'humanité et l'entrain qu'elle veut partager avec ses élèves.

Une école pas comme les autres

"C'est surtout une école avec peu d'effectif, ce qui va permettre à l’institutrice de passer plus de temps avec les élèves. Et c'est aussi ça qui nous a séduit dans le projet," justifie Freddy Meuneveaux, papa de Séraphin et Vianney qui iront en CP et CE2 à l'école. 

Sept élèves ce n'est pas beaucoup, mais c'est un début : "il fallait se lancer, sinon on aurait jamais ouvert," raconte le papa. 

La salle de classe se prépare à la rentrée avec des meubles déjà présents dans l'ancienne école communale - Radio France
La salle de classe se prépare à la rentrée avec des meubles déjà présents dans l'ancienne école communale © Radio France - Sophie Allemand

Claire Follin-Arbetet a été professeure des écoles dans le public pendant dix-huit ans, pour elle c'est un gros changement. Mais elle aborde la rentrée avec sérénité, "ravie d'organiser tout ça à sa façon". 

"Je n'ai peur ni de la solitude ni de la liberté" : Claire Follin-Arbetet, l'institutrice

L'enseignement catholique est aussi important dans cette école. Et ça ne semble pas plaire à tout le monde. Quelqu'un a déjà tagué un gros "laïcité" sur le mur.

Les frais de scolarité sont de 130 euros par mois par élève. Et les parents cherchent encore des bénévoles, pour faire déjeuner les petits à l'école entre midi et 2, seul moment de répit pour l'institutrice.  

  • Une école qui, par certains aspects, se rapproche du modèle présent dans le documentaire "Être et avoir" sorti en 2002... Ça vous dit quelque chose ? Regardez-en un extrait :