Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Ambiance résultats de bac au lycée Le Castel à Dijon

vendredi 6 juillet 2018 à 13:43 Par Jacky Page, France Bleu Bourgogne

A 9 heures ce vendredi matin, dans l’académie de Dijon, les résultats du baccalauréat 2018 ont été dévoilés. Devant les panneaux d’affichage au lycée Le Castel, les candidats se sont pressés dans l’espoir de découvrir leur nom parmi les admis.

En masse compacte devant les panneaux d'affichages, les candidats cherchent leur nom
En masse compacte devant les panneaux d'affichages, les candidats cherchent leur nom © Radio France - Jacky Page

Dijon, France

Admis, avec ou sans mention, soumis à l’oral de rattrapage ou bien recalé ? Une fois de plus le sort a distribué les cartes, et les lycéens se sont regroupés devant les panneaux d’affichage des résultats. Au lycée Le Castel à Dijon, une demi-heure avant l’ouverture des portes, ils étaient déjà plusieurs dizaines à attendre. Certains confiants, comme Thomas, quasi certain de décrocher son diplôme avec mention, et qui va commencer dès la fin du mois une formation en alternance chez Orange. D’autres sont plus hésitants, comme Maïssana, qui a préparé un bac littéraire et souhaite poursuivre des études de droit pour devenir avocate. Elle espère avoir réussi, mais sait-on jamais ?

"Ça y est, c'est fini l'école!"

Quelques minutes plus tard, à 9 heures précises, les portes du lycée sont ouvertes, les élèves s’y engouffrent, en direction des résultats placardés de l’autre côté de la cour. Pour Maïssana, c’est l’heure de la délivrance. Elle a réussi et va pouvoir entrer en faculté de droit. Autour d’elle, ses amis exultent. Eux-aussi ont décroché le fameux sésame. Martin ne cache pas sa joie : « ça y est, c’est fini l’école, on passe à autre chose, l’Éducation Nationale, c’est fini ! Plus jamais ! Moi je vais faire du théâtre, donc je suis très content ». Martin et ses amis se retrouveront ce soir dans un bar pour fêter ça.

Mais d’autres n’ont pas le cœur à la fête. Leurs larmes ne sont pas de joie. A l’écart, une mère console sa fille qui a échoué, avant de prendre la direction du secrétariat pour une réinscription à la prochaine rentrée. Sourik, lui, est convoqué pour l’oral de rattrapage le 11 juillet. Il vient de prendre connaissance de ses notes et connaît son point faible : « en comptabilité, j’ai eu 2 ». Mais il n’est pas du genre à se faire un sang d’encre : « ça va le faire, il ne faut pas s’inquiéter ».

Les enseignants aux côtés de leurs élèves

Des professeurs sont aussi venus, soucieux de connaître le sort de leurs élèves. Bruno Haberkorn est prof de maths. Il peut être fier de ses élèves : « on n’a pas d’élèves recalés, on en a pas mal qui vont devoir préparer les oraux, et puis on a quelques belles mentions, des très bien, ça fait plaisir aussi ».

Xavier Variot, professeur de physique-chimie, consulte les notes de ses élèves qui passeront l’épreuve de rattrapage : « C’est un moment difficile pour eux, alors ils viennent chercher quelques petits conseils, parce que l’oral, c’est quand même assez particulier. A l’écrit, on est sur sa copie, là il y a une interaction avec le correcteur. C’est important de donner confiance aux jeunes, quand ils arrivent à l’oral, parce que c’est stressant ». Pour leur donner un maximum de chances, l’enseignant propose à ses élèves de venir réviser avec lui lundi au lycée.

Cette année, 16.000 candidats se sont présentés aux épreuves du baccalauréat dans l’académie de Dijon. Les résultats sont en ligne sur le site du rectorat.