Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Aménagement du bac : une centaine d'élèves bloquent le lycée professionnel Condé de Besançon

-
Par , France Bleu Besançon

Le grand oral de Jean-Michel Blanquer sur l'aménagement du bac sur France 2 n'a pas convaincu, loin de là. A Besançon, une centaine d'élèves bloquent ce jeudi matin le lycée professionnel Condé. Ils se sentent les "grands oubliés" de l'Education nationale.

Les lycéens en bac pro estiment qu'ils sont les grands oubliés de l'Education nationale. Ils comptent bloquer le lycée Condé toute la matinée.
Les lycéens en bac pro estiment qu'ils sont les grands oubliés de l'Education nationale. Ils comptent bloquer le lycée Condé toute la matinée. © Radio France - Bernjamin Cornuez

Jean-Michel Blanquer a décidé de revoir sa copie pour le  le bac :  les dernières épreuves du bac seront bien maintenues a annoncé  mercredi hier soir le ministre de l'Education nationale mais les épreuves seront aménagées. Un discours qui n'a pas convaincu les syndicats enseignants et les lycéens eux-mêmes. A Besançon ils sont une centaine à bloquer le lycée professionnel Condé ce jeudi matin.

"On ne se sent pas prêts" - Elma, terminale en bac pro

Ces élèves de terminales se sentent en fait délaissés car on ne parle pas d'eux. Selma, 18 ans : "On ne parle que des bacs généraux, on se sent complètement oubliés par le ministère de l'Education nationale", confie cette élève en bac-pro. Egalement en terminale, Elma a regardé Jean-Michel Blanquer, et elle campe sur ses positions : "On ne se sent pas du tout prêts", persiste-t-elle.

Les terminales pro de Condé ont prévu de bloquer l'établissement toute la matinée.
Les terminales pro de Condé ont prévu de bloquer l'établissement toute la matinée. © Radio France - Benjamin Cornuez

Aucun cours en présentiel 

Car ces lycéens n'ont eu aucun cours en présentiel ni en visio pendant le confinement, leurs professeurs leur ont juste envoyé des PDF. Ce qui forcément rend l'apprentissage très difficile. Les lycéens de Condé ont prévu de lever le blocus en fin de matinée et de se rendre ensuite dans d'autres établissements.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess