Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Angoulême : une école de pilotes de ligne atterrira à l'aéroport au printemps prochain

vendredi 8 février 2019 à 18:50 France Bleu La Rochelle

L'aéroport l'a annoncé avec l'entreprise CATS. Une école de pilotes de ligne doit ouvrir ses portes au printemps prochain à l'aéroport d'Angoulême. CATS, spécialisé dans la maintenance aéronautique, va diversifier ses activités et changera alors de nom pour devenir Airbus Flight Academy.

L'aéroport d'Angoulême va accueillir une école de pilote de ligne.
L'aéroport d'Angoulême va accueillir une école de pilote de ligne. © Maxppp - Levain Céline

Angoulême, France

Angoulême va accueillir une nouvelle école au printemps prochain. Des pilotes de ligne seront formés à l'aéroport par l'entreprise CATS. Cette filiale d'Airbus, spécialisée dans la maintenance des avions, élargit ces activités avec une offre de formation initiale de pilote de ligne. Une aubaine pour l'aéroport, qui va ainsi pouvoir se développer à court, long et moyen termes. 

Airbus Flight Academy

La première promotion devrait compter 12 élèves. Mais avec une montée en charge progressive au fil des années. D'ici quatre ou cinq ans, l'objectif est d'avoir un véritable campus aéronautique avec du pilotage et de la maintenance avec 200 élèves et environ 50 instructeurs et personnels administratifs pour les encadrer. Pour apprendre à voler, il faut des avions. Et l'école disposera d'une vingtaine d'appareils. C'est Airbus qui finance la création de l'école. L'aéroport d'Angoulême participe en fournissant des locaux et en aménageant le site pour permettre le bon déroulé de la formation. 

Les atouts d'Angoulême

Angoulême a de nombreux atouts pour attirer cette nouvelle école. Déjà, l'aéroport et le trafic aérien ne sont pas congestionnés. Il y a assez de place pour intégrer les élèves pilotes. "L'aéroport est proche de la ville et dans un département accueillant," selon Jean Longobardi, le dirigeant de CATS qui crée l'école. "La présence des aéroports de Limoges, La Rochelle ou encore Bordeaux sont assez près pour devenir des terrains d'apprentissage au décollage et à l'atterrissage. Même au niveau météo, c'est un plus. Il fait beau, mais pas trop, ce qui permet de placer les élèves dans toutes les conditions possibles". "Ce sont les mêmes critères qui ont conduit l'armée de l'air à choisir Cognac comme école de pilotage il y a 50 ans maintenant", assure Jean Longobardi. En tout cas, il est déjà possible de candidater

Le développement de l'aéroport

Pour l'aéroport, accueillir cette école, c'est avancer sur les objectifs fixés depuis un an et demi. Il y a en deux : le premier consiste à accompagner la diversification des industriels présents sur le site. Ils sont deux : CATS et Héli Union. Avec cette école, c'est une première avancée. Le deuxième point est de développer les vols d'affaires notamment dans le milieu du Cognac. Avoir une école de pilotes et l'intégrer au trafic aérien sur place ne gênera pas ce but.