Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

La rentrée scolaire maintenue, ce n'est pas à la hauteur pour les enseignants des Pyrénées-Orientales

Par

Alors que le Premier ministre vient de s'exprimer ce lundi pour annoncer de nouvelles mesures pour freiner la flambée épidémique de Covid, le syndicat d'enseignants SNES-FSU des Pyrénées-Orientales grince des dents.

Le SNES-FSU aurait aimé plus de mesures annoncées pour les collèges et lycées Le SNES-FSU aurait aimé plus de mesures annoncées pour les collèges et lycées
Le SNES-FSU aurait aimé plus de mesures annoncées pour les collèges et lycées © Radio France - Emmanuel Claverie

Jean Castex a pris la parole ce lundi soir pour annoncer de nouvelles mesures contre la propagation du virus en cette fin d'année. Parmi les annonces, le maintien de la rentrée scolaire la semaine prochaine, lundi 3 janvier. Une décision bien accueillie par le syndicat d'enseignants du secondaire SNES-FSU, qui regrette néanmoins le manque de mesure concernant les collèges et lycées

Publicité
Logo France Bleu

"On aurait aimé entendre des décisions de fond" - Marc Molinier, secrétaire départemental du SNES-FSU 

"On a toujours été pour laisser ouvert au maximum les enseignements", insiste Marc Molinier, secrétaire départemental du SNES-FSU dans les Pyrénées-Orientales, "mais par contre, on aurait aimé entendre des décisions de fond". Parmi les annonces qu'il attendait, élargir la dose de rappel de vaccin aux 12-18 ans : "Cela aurait pu être une réponse par rapport aux variants."

Autre regret, concernant les dépistages à l'école : "C'est bien dommage qu'il n'y ait pas, dans l'Éducation nationale, des campagnes de dépistage proposées aux élèves", s'insurge Marc Molinier, les dépistages restant encore à la charge des parents. 

Le syndicat aurait aussi aimé entendre parler des détecteurs de CO2 dans les salles de classe, encore trop peu nombreux selon lui, "alors que tous les spécialistes les préconisent".

Le SNES-FSU craint de se retrouver à la rentrée dans la même situation qu'avant les vacances de Noël. "On s'inquiète de ça, des cours perturbés, des élèves cas contacts qui restent à la maison, avec toute une organisation qu'il faut revoir en permanence", conclut Marc Molinier. 

Ma France : s'adapter au coût de la vie

Vous constatez l'augmentation constante des prix et la diminution de votre pouvoir d'achat ? Vous avez trouvé des astuces, des bons plans, vous avez changé certaines de vos habitudes pour vous adapter à l'inflation ? Réparation, covoiturage, location, échanges de services... France Bleu, en partenariat avec Make.org , vous invite à partager vos idées originales et solutions concrètes du quotidien, et à donner votre avis sur celles d'autres citoyens. Trouvons ensemble les moyens de faire face à la vie chère !

Publicité
Logo France Bleu