Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Après les annonces d'Emmanuel Macron, l'unique école de Tréveneuc en Bretagne fermera-t-elle à la rentrée ?

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

L'unique école de Tréveneuc doit fermer ses portes à la rentrée mais les annonces d'Emmanuel Macron redonnent espoir aux parents et élus mobilisés. Le président de la République a indiqué la semaine dernière qu'il ne souhaitait plus voir d'écoles fermer en France sans l'accord du maire concerné.

Capture écran Google Maps
Capture écran Google Maps

Tréveneuc, France

Les élus et parents d'élèves de la petite commune de 800 habitants sont mobilisés depuis plusieurs semaines pour sauver l'école Saint-Jean de Tréveneuc dans les Côtes d'Armor, unique école de la commune. 

La direction diocésaine a confirmé sa fermeture la semaine dernière mais les annonces du président de la République font renaître l'espoir. "Nous ne pouvons nous empêcher de mettre en parallèle les propos d'Emmanuel Macron sur la non-fermeture des écoles et le cas de notre école qui est aujourd'hui menacée", explique Bénédicte Redon, présidente de l'association des parents d'élèves. "L'école de Tréneveuc est une école privée mais une école privée sous contrat, ça veut dire que les enseignants sont payés par le ministère de l'éducation nationale", précise Bénédicte Redon.

L'unique école de la commune

Si l'unique école de Tréveneuc ferme, c'est "tout l'équilibre de la commune qui est fragilisé", nous disait  le maire Marcel Sérandour en février dernier. 

Soutien du député LREM de la circonscription

Alors l'école peut-elle être sauvée ? "Oui, elle peut-être sauvée", répond ce jeudi 2 mai le député La République en Marche de la circonscription, Eric Bothorel. "La parole du président de la République la semaine dernière me semble tout à fait claire, pas de fermetures d'écoles d'ici la fin du quinquennat", ajoute Eric Bothorel qui a une nouvelle fois sollicité le ministre de l'éducation nationale Jean-Michel Blanquer sur ce dossier le mardi 30 avril.