Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : après les masques pour les adultes, la région Auvergne-Rhône-Alpes donne des masques aux enfants

La Région espère que d'ici 2 semaines les quelque 400.000 masques qu'elle a commandés pour les 8-11 ans seront entre les mains des enfants. Le lancement de l'opération a eu lieu ce lundi midi devant une école de Vienne, en Isère.

C'est devant l'école Jean-Jaurès de Vienne que Laurent Wauquiez a distribué ces premiers masques pour les 8-11 ans.
C'est devant l'école Jean-Jaurès de Vienne que Laurent Wauquiez a distribué ces premiers masques pour les 8-11 ans. © Radio France - Céline Loizeau

Après les masques pour les plus de 11 ans, dont les distributions auprès des communes se poursuivent, la région Auvergne-Rhône-Alpes va offrir des masques pour les enfants âgés de 8 à 11 ans. Elle a commandé environ 400.000 masques de plus petite taille fabriqués par l'entreprise Henitex, basée à Riorges, près de Roanne, dans la Loire. Ce volume, la région l'a arrêté à partir des chiffres fournis par les rectorats sur les effectifs d'élèves de cette tranche d'âge scolarisés en Auvergne-Rhône-Alpes, que ce soit dans les écoles publiques comme privées.

Les parents, comme les enfants, sont partagés

C'est devant l'école Jean-Jaurès de Vienne (Isère), à l'heure de la pause déjeuner, que le président de la région Laurent Wauquiez a présenté cette opération. Un élève a été choisi pour faire la démonstration. Et il pose assez facilement le masque sur son visage grâce à des liens élastiques.  

Adrien, un autre jeune garçon, enlève lui assez vite le masque car "ça serre". Son papa, qui trouve cela "rassurant", lui montre comment l'ajuster. Asya et son frère Ilhan, eux,  repartent tout contents avec leur masque : "On en a déjà un, que notre maman nous a fait. On le met quand on va faire les courses. On en aura un deuxième." De son côté, Karine, la maman de Kaïs, 8 ans, est plutôt dubitative : "à l'école, il y a déjà assez de mesures de sécurité sanitaire."

"Aux familles de décider (..) Notre seul devoir, c'est de faire en sorte que la décision soit possible." - Laurent Wauquiez

L'achat de cette série de masques "enfants" représente un investissement de trois millions d'euros pour la Région alors que l'Education nationale ne les préconise pas dans les écoles. "C'est du bon sens. Quelle serait la logique ? Que nous, on porte des masques et que nos enfants n'aient pas de moyens de se protéger ? C'est aux familles ensuite de décider dans quel contexte, ils les porteront. Vous allez faire vos courses, vous avez un masque. Je pense que vous serez content que votre enfant en ait un et qu'il soit à sa taille. Et dans l'enceinte des écoles, c'est vraiment aux enseignants et aux directeurs de décider. On ne veut pas interférer là-dessus. Notre seul devoir, c'est de faire en sorte que la décision soit possible", précise le président de la région, Laurent Wauquiez qui, au passage, critique l'Etat "qui n'avait rien prévu."

Il s'agit de masques "de petite taille et non enfant", précise le patron d'Henitex, l'entreprise qui les a fabriqués.
Il s'agit de masques "de petite taille et non enfant", précise le patron d'Henitex, l'entreprise qui les a fabriqués. © Radio France - Céline Loizeau

Des masques fabriqués dans la Loire

C'est la société Henitex, basée à Riorges, près de Roanne dans la Loire qui a conçu ces masques. Cette entreprise de tissu-maille pour l'habillement est dirigée par Christian Schmitt. "Les petites lanières bleu-blanc-rouge, ça en fait un produit attrayant. On a mis des lanières qui sont réglables, il faut faire un nœud. Cela entraînera leur dextérité. Si nos enfants, dès le plus jeune âge, sont habitués à porter des masques, on prépare l'avenir ! On évitera d'avoir des crises comme on a connues aussi aiguës qu'aujourd'hui."

Ces masques, la région va les confier aux communes.  D'ici deux semaines, elle espère qu'ils seront tous entre les mains des enfants. A Vienne, il est prévu une distribution via les écoles. A l'école Jean-Jaurès, ce lundi midi, la directrice glissait au maire qu'elle attendait le feu-vert de l'inspectrice du secteur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu