Éducation

Ardèche : de futurs policiers et gendarmes formés à Tournon-sur-Rhône

Par Tommy Cattaneo, France Bleu Drôme-Ardèche mercredi 18 janvier 2017 à 7:22 Mis à jour le mercredi 18 janvier 2017 à 9:03

Les élèves du lycée se forment à des situations réelles, comme un contrôle d'identité.
Les élèves du lycée se forment à des situations réelles, comme un contrôle d'identité. - Photos du lycée Marius Bouvier.

Les futurs policiers et gendarmes viendront peut-être de Tournon-sur-Rhône (Ardèche). Le lycée Marius Bouvier propose un bac pro Métiers de la sécurité. Et depuis trois ans, un policier intervient dans les classes pour préparer les élèves aux cas concrets qu'ils seront amenés à traiter.

C'est l'une des propositions de la plupart des candidats de la primaire à gauche : augmenter les effectifs de police et de gendarmerie. Dans l'avenir, certains sortiront peut-être du lycée Marius Bouvier de Tournon-sur-Rhône (Ardèche). L'établissement propose un bac professionnel Métiers de la sécurité en trois ans. Un quinzaine d'élèves par niveau, qui se destinent aussi aux métiers de la sécurité incendie et de la sécurité privée.

Deux semaines de cours théoriques et d'exercices pratiques avec un policier de terrain

Cela fait plusieurs années que le lycée et la police nationale de l'Ardèche ont mis en place un partenariat. Mais depuis trois ans, un policier de terrain intervient directement dans l'établissement deux semaines dans chaque classe : Thierry Liard, aujourd'hui réserviste mais 33 ans de police derrière lui. "On va travailler sur le contrôle d'identité", annonce-t-il devant la classe de 1ère. Tout le monde écoute attentivement, mais ce que préfère la quinzaine d'élèves, c'est l'exercice pratique qui suit.

Uniforme et talkie walkie, tout est fait pour mettre les élèves dans les conditions du réel. - Aucun(e)
Uniforme et talkie walkie, tout est fait pour mettre les élèves dans les conditions du réel. - Photos du lycée Marius Bouvier.

Des bases solides pour poursuivre un cursus dans la police ou la gendarmerie

"C'est comme un jeu de rôle, ils adorent ça", explique Thierry Liard sur le parking du lycée. Deux élèves vont jouer les policiers et doivent contrôler un autre élève qui rôde autour d'une voiture. "On vérifie son identité parce qu'il a l'air suspect", confie Melvin, l'un des deux policiers de l'exercice. Ils demandent au jeune homme sa carte d'identité, vérifient s'il n'est pas inscrit au fichier des personnes recherchées. R.A.S : en fait "l'individu suspect" regardait juste la voiture par qu'il veut s'acheter la même.

"Ce type d'exercice permet aux lycéens d'avoir des bases solides pour poursuivre leur cursus dans la police ou la gendarmerie", explique Thierry Liard. "Avant on rentrait dans la police parce qu'on avait vu de la lumière et les gens n'étaient pas forcément motivés, alors que là ces élèves ont déjà fait trois ans d'étude et savent à quoi s'attendre." Le lycée encourage aussi les élèves de Terminale à passer les concours de police et de gendarmerie pendant leur scolarité. C'est ce que feront six d'entre eux dès le mois de février.

Exercice de contrôle avec palpation. - Aucun(e)
Exercice de contrôle avec palpation. - Photos du lycée Marius Bouvier.