Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"On nous enlève des services petit à petit" : une classe de maternelle devrait fermer à Saint-Agrève

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Ils se sont rassemblés en début d'après-midi devant l'école de Saint-Agrève, en Ardèche, pour protester contre la fermeture d'une classe de maternelle à la rentrée prochaine. Les habitants se sentent abandonnés par le service public.

Les parents d'élèves se sont mobilisés contre la fermeture d'une classe de l'école
Les parents d'élèves se sont mobilisés contre la fermeture d'une classe de l'école © Radio France - Priscilla Guillot

Ils étaient 180 selon les parents d'élèves au rendez-vous à 14h devant l'école maternelle de Saint-Agrève (Ardèche) ce mercredi 27 janvier.  Le maire, Michel Villemagne ainsi que plusieurs élus des communes alentours étaient au rendez-vous. 

Des parents d'élèves en colère qui se mobilisent contre la fermeture d'une classe de maternelle. Pourquoi cette fermeture ? Dans le comptage prévisionnel d'élèves pour la rentrée, les élèves de très petite section, âgés de deux ans, ne sont pas comptabilisés par l'Education nationale, l'école étant obligatoire à partir de trois ans. Le directeur académique des services de l’Éducation nationale de l’Ardèche compte donc 45 élèves en maternelle, quand les parents d'élèves et la mairie en comptent, eux, 65, avec les plus petits. "Les élèves de 2 ans ont toujours été comptés et scolarisés à Saint-Agrève, y compris quand l'école était obligatoire à partir de six ans", répond Priscilla Guillot, parent d'élève. 

Selon les parents d'élèves, ils étaient 180 à s'être réunis
Selon les parents d'élèves, ils étaient 180 à s'être réunis © Radio France - Priscilla Guillot

"On nous a fermé la maternité, l'agence postale, le Trésor public il y a quelques années, si bientôt on nous dit qu'il n'y a plus d'école ou seulement un regroupement d'élèves, les gens n'auront pas envie de rester. On nous enlève des services petit à petit", regrette Priscilla Guillot. "Nous avons le sentiment, encore une fois, que le service public se retire de Saint-Agrève", continue-t-elle.  Les parents d'élèves, qui avaient déjà manifesté le 25 janvier, ont créé une page Facebook "Non à la fermeture de classe à la maternelle de Saint-Agrève"  ainsi qu'une pétition en ligne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess