Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Ardèche : une antenne universitaire "numérique" en projet à Privas

samedi 12 janvier 2019 à 6:29 Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme Ardèche

C'est un projet porté par le département de l'Ardèche et ce serait une première en France. Son président Laurent Ughetto l'a annoncé lors de ses voeux ce vendredi soir à Privas.

Laurent Ughetto à l'issue de sa cérémonie de voeux
Laurent Ughetto à l'issue de sa cérémonie de voeux © Radio France - Florence Beaudet

Privas, France

Le projet intéresse le ministère de l'enseignement supérieur, le rectorat et l'université Grenoble Alpes. Le département de l'Ardèche veut ouvrir une antenne numérique de l'université de Grenoble à Privas. Son président l'a annoncé ce vendredi soir au théatre de Privas lors de la traditionnelle cérémonie de voeux communs avec la préfète de l'Ardèche.

La moitié des jeunes Ardéchois ne font pas d'études supérieures

L'idée, c'est de favoriser la poursuite des études supérieures. Selon Laurent Ughetto, 50% des jeunes s'arrêtent à la fin du lycée. Parce qu'ils n'ont pas d'argent, parce qu'ils ne sont pas mobiles. "Je ne veux plus qu'on gâche des talents en Ardèche" dit le président du conseil départemental.

Ouverture espérée en septembre

Cette antenne numérique aurait ses locaux, avec des cours en visioconférence et des animateurs pour encadrer les jeunes. Quelles formations y seraient proposées ? Le projet n'est pas finalisé. Une nouvelle réunion est d'ailleurs prévue la semaine prochaine. Mais Laurent Ughetto espère aboutir pour la prochaine rentrée.