Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ardennes : manifestation à Fumay, enseignants, parents et élèves veulent des moyens pour la rentrée prochaine

Une manifestation a réuni quelques 150 personnes dans les rues de Fumay ce jeudi matin. Parents et élèves se sont également mobilisés à Revin et à Charleville-Mézières pour demander des moyens pour la rentrée prochaine dans les écoles, collèges et lycées de la pointe ardennaise.

Manifestation à Fumay
Manifestation à Fumay © Radio France - Alexandre Blanc

Ils étaient tous derrière la même banderole ce jeudi matin dans les rues de Fumay. 150  enseignants, parents, élèves et élus ont manifesté à Revin, à Fumay puis à Charleville-Mézières contre la baisse de moyens pour la rentrée prochaine dans plusieurs établissements de la pointe ardennaise. 

Deux fermetures de classes 

À Haybes, l'école doit perdre une classe. "Il nous manque seulement 6 élèves", déplore Charlène Elmoussaoui. "On aura des classes à double-niveau, voire triple-niveau", craint la représentante des parents d'élèves.

Maman de 4 enfants scolarisés à Fumay, de la maternelle à la quatrième, Nancy voit lentement la situation se dégrader : "Ils sont 25 élèves dans la classe de maternelle de ma petite. Quand ma grande était en maternelle, ils étaient 18". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une fermeture de classe attend aussi le collège Les Aurains de Fumay, en sixième. "À choisir entre une revalorisation salariale et conserver des moyens dans les établissements, je préfère conserver les moyens", avance Laurent Delatte, un professeur de l'établissement. 

Des heures d'enseignement en moins

Le collège de Fumay, en réseau d'éducation prioritaire perd également des heures d'enseignement. Cela signifie par exemple moins de temps à consacrer aux élèves en situation de handicap. Il ne sera plus possible non plus de dédoubler les classes en maths ou en français pour les élèves en difficulté, alors que l'établissement se situe en réseau d'éducation prioritaire.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

À Revin, le lycée Jean-Moulin de Revin perd lui aussi des heures d'enseignement. Les effectifs justifieraient au contraire d'ouvrir une quatrième classe de seconde, estime Renaud Viet, représentant syndical FSU. Le professeur craint de voir des options supprimées à la rentrée prochaine. Le lycée de Revin a déjà perdu les options "sciences et laboratoire" et "sciences du management" en seconde. 

Une délégation doit être reçue ce jeudi après-midi à la direction académique des Ardennes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess