Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Argentat : mobilisation générale contre le projet de fermeture d'une classe du collège à la rentrée prochaine

-
Par , France Bleu Limousin

Tout Argentat et même au-delà se mobilise pour sauver une classe de son collège. Une classe de 6e devrait fermer à la rentrée prochaine. Enseignants, parents et élus s'unissent pour dénoncer un coup dur porté à tout le territoire.

De nombreux élus de tout le secteur sont venus parés de leur écharpe tricolore pour défendre le collège de tout le territoire
De nombreux élus de tout le secteur sont venus parés de leur écharpe tricolore pour défendre le collège de tout le territoire © Radio France - Philippe Graziani

Des enseignants, des parents d'élèves du collège mais aussi des écoles de tout le secteur, de même que des élus de la commune et de toute la communauté de communes Xaintrie Val Dordogne, ainsi que le président du Conseil départemental Pascal Coste, se sont rassemblés ce mardi en début d'après-midi devant le collège Simone Veil d'Argentat-sur-Dordogne. Dans le collège, ce jour-là, il n'y a personne. La journée a été déclarée "collège mort". Une mobilisation générale pour protester contre la suppression d'une classe à la rentrée prochaine. Le directeur d'académie a en effet annoncé que l'une des trois classes de 6e fermerait faute d'effectif suffisant. 

Un collège moins attractif

Il ne devrait, selon la direction académique, y avoir que 60 élèves de 6e à la rentrée 2021. Tous, ce mardi-là, dénonçaient un calcul des choses un peu simpliste. "On ne peut pas mettre des élèves dans un territoire hyper rural comme le nôtre qui arrivent de petites écoles dans des classes à 30" affirme Lydie Farges-Modart, prof d'EPS. Car c'est bien un collège rural que tous veulent défense ainsi. Aurélie Lecanu, représentante des parents d'élèves, craint qu'avec une classe en moins il soit moins attractif. Car cette fermeture impliquera la réduction de la dotation horaire d'enseignement et par conséquent la réduction des possibilités d'options pour les élèves. "On va donc avoir un collège qui sera bien moins attrayant qu'un collège qui est en milieu urbain".

Déjà des familles réticentes

Or, ajoute Aurélie Lecanu, "on veut avoir ici les mêmes services qu'en étant en ville". Et c'est une demande partagée par tous les parents. Et une condition sine qua none pour beaucoup pour s'installer dans un territoire rural. De fait, raconte le maire d'Argentat Sébastien Duchamp, "on a été interpellés par deux familles qui remettent en question leur propre installation à partir de cette question de suppression de classe". Le maire poursuit : "on nous demande d'enrayer le déclin démographique mais on ne nous donne pas la qualité d'enseignement que les parents souhaitent avoir sur ce territoire-là". Un enjeu fort donc qui explique le succès de la pétition lancée par les parents d'élèves via leur page Facebook : 650 signatures en quelques jours à peine.

#MaSolution

En matière d'éducation, notamment en milieu rural, vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess