Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

"Assouplir les règles pour permettre aux enfants de retourner à l'école" : l'appel d'un pédiatre parisien

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Invité de France Bleu Paris ce mercredi, le Professeur Christophe Delacourt estime qu'il est "inquiétant" que les enfants ne retournent pas à l'école, alors que les risques liés au Covid-19 sont désormais limités. Ne pas retourner en classe pourrait perturber leur apprentissage social et éducatif.

Une classe d'école (illustration)
Une classe d'école (illustration) © Radio France

Seulement deux élèves sur dix sont accueillis en moyenne à l'école, selon le ministère de l'éducation, Jean-Michel Blanquer, depuis la réouverture des établissements scolaires début mai. Pourtant, le fait de continuer à ne pas aller en classe nuit aux enfants, selon le Professeur Christophe Delacourt, pédiatre à l'hôpital Necker à Paris.

Les enfants peuvent retourner en classe sans risque

Pour ce médecin, "les conditions sanitaires permettent de pousser pour le retour de tous les enfants à l'école. Cette première période montre qu'il n'y a _pas d'épidémie dans les écoles_, tous les autres pays européens font la même expérience : la réouverture se passe bien. Il est donc temps d'assouplir les règles pour permettre à tous les enfants de retourner" en classe, détaille le Pr Delacourt sur France Bleu Paris.

En consultation, le pédiatre reçoit des enfants qui sont souvent motivés à l'idée de repartir sur les bancs de l'école... Mais ce sont souvent leurs parents qui sont réticents : "Il y a souvent des freins parentaux, il faut rassurer les parents qui ont peur que l'enfant ramène le Covid à la maison. Il faut leur dire que ce retour en classe n'est pas un danger pour l'enfant et qu'il _ne deviendra pas un danger pour les autres membres de la famille_, les grands-parents par exemple." 

Des mesures sanitaires à assouplir dans les classes

Pour le pédiatre, il faut donc revoir les consignes sanitaires données dans les écoles : "Elles étaient nécessaires au début, maintenant elles doivent être assouplies. On doit pouvoir faire asseoir deux enfants côte-à-côte, leur apprendre à se laver les mains, tousser dans leurs coudes, explique le Pr Delacourt.  Et les adultes qui travaillent dans les écoles doivent à continuer à respecter les mesures aussi". 

Pour le Professeur Delacourt, la distance d'un mètre entre les élèves, bien que toujours recommandée par le conseil scientifique, "n'est plus logique dans les écoles." 

Inquiétude pour les enfants déscolarisés trop longtemps

Le pédiatre s'interroge également des conséquences pour les enfants qui ne peuvent pas retourner à l'école : "C'est assez inquiétant, estime le Pr Delacourt. Si on attend _septembre pour repartir en classe, cela fait presque six mois sans apprentissage éducatif_, notamment pour les classes-clés comme le CP, et à la vie sociale". 

Cette déscolarisation des enfants est "difficile pour eux, car cela nécessite un ré-apprentissage du collectif et donc on peut-être inquiets pour le nombre d'enfants qui sont en retrait de école trop prolongé."

Pour l'heure, difficile de dire si cette longue absence de l'école peut avoir des répercussions sur le développement mental et physique de l'enfant. 

Le Professeur Christophe Delacourt, pédiatre à l'hôpital Necker à Paris, invité de France Bleu Paris ce mercredi 10 juin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess