Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Attentat de Conflans : "Les réseaux sociaux doivent être maîtrisés à l'école" pour le président de la FCPE 86

-
Par , France Bleu Poitou

Après la mort d'un enseignant, décapité devant son collège vendredi, les parents d'élèves réfléchissent à la préparation de la rentrée. "Il faudra parler laïcité et réseaux sociaux, en lien avec les enseignants", estime Hervé Piquion, président de la FCPE 86, invité de France Bleu ce 20 octobre.

Hervé Piquion, président de la FCPE 86, invité de France Bleu Poitou ce mardi 20 octobre.
Hervé Piquion, président de la FCPE 86, invité de France Bleu Poitou ce mardi 20 octobre. © Radio France - Fanny Bouvard

"Les parents d'élèves sont choqués, marqués par cet événement. Ils veulent apporter un soutien clair au monde enseignant", témoigne sur France Bleu Hervé Piquion, le président de la FCPE 86, l'association de parents d’élèves la plus représentative du département. Des parents d'élèves qui selon lui ont massivement participé aux rassemblements poitevins de ces derniers jours. Hommage à Samuel Paty, l'enseignant de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), tué vendredi dernier

"Les parents et les enseignants ne peuvent pas s'opposer", souligne Hervé Piquion. "C'est de la co-éducation qu'il faut mettre en place. Condorcet disait : 'la fonction de l'école c'est de faire savoir, et non de faire croire'."

Faire le lien entre les parents et les enseignants, mais que chacun garde sa place

Alors que le père d'une élève de Samuel Paty, responsable de la diffusion de vidéos sur les réseaux sociaux, est toujours en garde à vue ce mardi 20 octobre, la relation entre profs et parents d'élèves est plus que jamais questionnée. "Les parents d'élèves doivent être respectueux de l'école et la liberté pédagogique", estime Hervé Piquion. "Il faut faire le travail de lien et d'explications, des deux côtés". 

Hervé Piquion reconnait toutefois des "lacunes" et un besoin "d'échanger plus sur la place des réseaux sociaux". "C'est un chantier vraiment important, que de mieux maîtriser ce qui s'y passe et s'y dit". Il précise quand même qu'il n'y pas, à sa connaissance dans la Vienne, de difficultés claires avec l'utilisation des réseaux sociaux. "

Choix de la station

À venir dansDanssecondess