Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Au CFA la Noue à Longvic (Côte-d'Or), les jeunes se relancent grâce à l'apprentissage

-
Par , France Bleu Bourgogne

Ils s'appellent Anthony, Olivier. Après un premier cursus scolaire, ils ont décidé de changer d'orientation. Le premier dans la mécanique automobile, le second dans la lunetterie. Les deux ont choisi l'apprentissage pour se former à un métier.

Anthony avec son livret d'apprentissage des métiers de l'automobile
Anthony avec son livret d'apprentissage des métiers de l'automobile © Radio France - Stéphane Parry

Dijon, France

L'école, Anthony l'a quittée assez-vite pour l'apprentissage : " Je sortais de troisième. Je voulais arrêter l'école. Je suis partie en apprentissage, passer dans le monde du travail, gagner une petite paye, rentrer dans le monde adulte, c'est ça qui me plaisait." Anthony se lance d'abord dans les métiers de bouche. Pendant trois ans, il apprend le métier de charcutier puis celui de boucher, avant de se rendre compte que ces professions ne sont pas faites pour lui : " la mécanique se rapproche beaucoup plus de mon loisir, et c'est vraiment quelque chose que je voulais faire depuis que je suis jeune." 

Ça m'a appris à avoir du courage et être persévèrent - Anthony Forest

C'est au centre de formation des apprentis de la Noue à Longvic qu'Anthony va donc apprendre le métier de mécanicien. Anthony a aussi trouvé un garage qui veut bien le former en alternance. Et si ça n'a pas été facile tous les jours, il reste persuadé qu'il a fait le bon choix. "Ça nous apprend à travailler de _nos mains_, à ne pas être fainéant," ajoute le jeune homme. " Ça m'a appris à avoir du courage et être persévèrent, des qualités que j'avais avant, mais pas forcément développées." Au final, Anthony sait qu'il aura le choix entre le métier de boucher, charcutier et mécanicien. 

Olivier Camelot opte pour le métier de lunetterie  - Radio France
Olivier Camelot opte pour le métier de lunetterie © Radio France - Stéphane Parry

Après des études en pharmacie, Olivier a lui opté pour un apprentissage en lunetterie. Le problème, c'est son âge : 29 ans. Un âge qui  a dissuadé plus d'un chef d'entreprise de le prendre en contrat d'apprentissage : " un apprenti qui débute, il coûte beaucoup moins cher que quelqu'un qui a mon âge," avoue Olivier Camelot. " c'était un frein pour beaucoup d'entreprises que j'ai contactées," ajoute l'apprenti. Olivier a finalement décroché un contrat avec une entreprise basée à Besançon. Il va suivre un BTS lunetier-opticien. Et pour cela, il va devoir faire quelques sacrifices : " j'ai un salaire brut de 1500 euros, mais comme je travaille à mi-temps, deux semaines dans le mois, je toucherai un peu plus de _600 euros_. Heureusement que mes parents m'aident financièrement, sinon, j'aurais du mal à payer mes transports jusqu'à Besançon. "

Retrouvez ce mercredi les interviews d'Anthony Forest et Olivier Camelot en écoutant la matinale de France Bleu Bourgogne entre 6 heures et 9 heures. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu