Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Au collège Louis Launay, à Landivy, tous les élèves participent au dispositif "Devoirs Faits"

lundi 20 novembre 2017 à 6:08 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne

Ce dispositif est en place dans tous les collèges mayennais depuis la rentrée des vacances de la Toussaint. L'objectif est d'offrir un soutien scolaire gratuit à tous les collégiens pour lutter contre les inégalités.

Le collège de Landivy dans le bocage mayennais
Le collège de Landivy dans le bocage mayennais © Radio France

Landivy, France

Ici, les collégiens se sont très vite adaptés, tous volontaires. David Patat est le principal de Louis Launay : "je pense que nos élèves ont pris l'habitude de travailler en permanence et ils en ont fait un véritable outil dans les apprentissages".

Un tiers du personnel enseignant, il y a une vingtaine de profs au sein de l'établissement de la commune du bocage mayennais, s'est porté volontaire, au passage ça leur permet d'être payé en heures sup'. Une méthode efficace souligne Anne Chazeaux, elle enseigne le français : "pour nous les enseignants ça nous permet de comprendre où peuvent être les difficultés pour les élèves quand ils rentrent à la maison. On a parfois l'impression qu'ils ont bien compris en classe et une fois chez eux ils sont un peu perdus ! Pour les élèves ça permet d'avoir une aide ici qu'ils n'auraient pas forcément eue à la maison. Ce dispositif permet en effet de 'lisser' les inégalités sociales". Car, si certains ados sont soutenus par leurs parents, les grands frères ou les grandes soeurs, d'autres, en revanche, n'ont pas cette chance.

A Landivy, Devoirs Faits, ça se déroule l'après-midi après les cours. Deux assistantes d'éducation assurent, ce jour-là, l'encadrement des élèves qui semblent s'épanouir dans ce dispositif : "oui c'est bien, j'aime bien ça, ça fait progresser, c'est comme si j'étais chez moi entrain d'apprendre. Ben ça nous aide, on apprend mieux nos leçons. A la maison, on ne peut pas toujours se concentrer" expliquent deux d'entre eux.

Le ministère de l'Education Nationale a d'ores et déjà prévu d'étendre le dispositif "Devoirs Faits" aux écoles primaires à la rentrée 2018.