Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Au collège Marc Bloch de Bonnat, un quart d'heure de lecture obligatoire par jour

lundi 11 février 2019 à 6:11 Par Céline Autin, France Bleu Creuse

Tous les jours, de 12h15 à 12h30, les élèves du collège Marc Bloch de Bonnat arrêtent les cours pour se plonger dans un livre, une bande-dessinée, ou un magazine. C'est la deuxième année que le collège met en place cette pause.

Toutes les classes du collège s'arrêtent avant la pause déjeuner.
Toutes les classes du collège s'arrêtent avant la pause déjeuner. © Radio France - Céline Autin

Bonnat, France

"Je lis une BD sur la moto ! Parce que mon père en lit plein, et moi aussi." "Je lis "Bonjour Tristesse". Par contre je ne me souviens plus de l'auteur. C'est dans la liste de notre prof de français, à lire dans l'année." Antoine, en 5ème, et Laura, en 3ème, viennent de ranger leurs livres pour aller à la cantine. Ils sortent tous les deux d'un quart d'heure de lecture, obligatoire et quotidien, mis en place par l'équipe pédagogique du collège Marc Bloch pour la deuxième année consécutive.

Tous les niveaux du collège sont concernés, de la 6ème à la 3ème. Et pour certains élèves, se plonger dans un livre tous les jours, ça n'était pas si évident que ça : "Je ne lis pas beaucoup chez moi", avoue Lucas. "Je joue plus, alors je préfère qu'on lise à l'école". Pour les bons lecteurs aussi, le quart d'heure lecture est utile : "Moi je finis plus vite mes livres, et puis ça change des cours.", explique Antoine.

Les élèves apportent leurs livres ou vont les emprunter au CDI - Radio France
Les élèves apportent leurs livres ou vont les emprunter au CDI © Radio France - Céline Autin

Un projet pédagogique ritualisé

A l'origine du quart d'heure lecture, Sylvie Chauvey, professeure de français en 5ème et en 3ème : "On avait vu que les élèves avaient quelques difficultés en lecture et en orthographe. En réunion pédagogique, on s'est demandés comment faire pour améliorer les choses. Et on a eu l'idée du quart d'heure lecture." Il a fallu quelques ajustements pour que la pause quotidienne ne concernent pas toujours les mêmes cours, mais tous les professeurs du collège jouent le jeu et sortent eux aussi leurs livres.

Les résultats sont plutôt positifs : "Des élèves qui le lisaient jamais, d'un seul coup, ils se sont mis à aimer la lecture. Ils sont tous seuls avec leurs livres, et ça leur fait du bien. "

Et il n'y a pas que l'orthographe qui s'est amélioré dans le collège : "C'est le seul moment de la journée où ils peuvent être calmes, et ça leur fait du bien. Même à nous en tant qu'enseignants, ça nous fait du bien !"

Je suis très fier de mes élèves ! Le principal du collège Marc Bloch

Le principal, Adjété Wilson, est assez fier de ce dispositif : "On l'a couplé avec un atelier journal. Notre but, bientôt, ce sera d'aller vers une lecture moins passive pour préparer les élèves au lycée." En attendant, lui aussi sort un roman quand retentit la sonnerie de 12h15 dans les murs du collège.