Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

"Au lycée d'Amboise, les élèves de 1ère avaient le choix entre 120 combinaisons possibles de matières"

-
Par , France Bleu Touraine

C'est LA grande nouveauté de cette rentrée scolaire 2019. La réforme du Bac entre en application pour les élèves de première. Le contrôle continu comptera pour 40% de la note finale. Mais surtout, les filières S, ES et L disparaissent au profit de combinaisons de spécialités à choisir.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Juliette Micheneau

Amboise, France

Rentrée historique au Lycée Léonard de Vinci d'Amboise. Son proviseur Lahsen Mriouah était l'invité ce lundi matin de France Bleu Touraine. " Nous accueillons cette année 1 200 élèves. C'est une centaine de plus que l'an dernier pour un lycée qui n'arrête pas de grossir puisque nos effectifs ont augmenté de 25% en seulement quatre ans. On est un petit peu à l'étroit dans nos murs. On travaille déjà avec la région pour disposer de salles supplémentaires. Nous aurons de nouveaux préfabriqués dès la rentrée de la Toussaint."

Dix spécialités et 120 combinaisons différentes pour les élèves de 1ère

Proviseur, professeurs et élèves, tous préparent cette réforme du Bac depuis l'hiver dernier. Pour remplacer les filières S, ES et L qui ont disparu, l'établissement propose dix spécialités différentes et 120 combinaisons différentes possibles. Selon le proviseur Lahsen Mriouah, 95% des demandes des élèves ont pu être satisfaites.  

"C'était compliqué mais dans l'ensemble on a pu répondre aux demandes des élèves et de leurs parents. Le plus difficile a été de composer les classes. Heureusement, le lycée de Besançon a mis au point un logiciel pour nous aider. Aujourd’hui, dans une même classe, on peut trouver jusqu'à 10 combinaisons différentes. On est donc obligé de proposer les spécialités sur le même créneau horaire pour que les élèves d'une même classe aient à peu près le même emploi du temps."

Choix de la station

France Bleu