Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Au Pays basque, 40% des élèves de primaire suivent un enseignement bilingue

-
Par , , France Bleu Pays Basque

Depuis la création de l'Office public de la langue basque en 2004, les effectifs ont nettement augmenté. Le nouvel Inspecteur d'académie du département se félicite de résultats "très satisfaisants".

Traduction "Parlez basque". Bayonne, juin 2018
Traduction "Parlez basque". Bayonne, juin 2018 © Radio France - Xexili Foix

L'enseignement en basque continue de progresser au Pays basque. C'est le constat établi par l'Office publique de la langue basque et l'Inspection d'académie, qui ont fait le point ce mardi 10 décembre sur la dernière rentrée scolaire, mais aussi dressé le bilan des 15 dernières années. L'OPLB avait vu le jour en 2004, avec pour mission de définir et mettre en oeuvre une politique linguistique publique et concertée en faveur du basque, langue reconnue en danger et "vulnérable" par l'Unesco.

Rentrée 2019 

En septembre, 4 nouveaux sites d'enseignement bilingue ou immersif ont vu le jour en Iparralde : 3 ouvertures de section bilingue (à l'école Brana à Bayonne, au RPI Arbérats/Arbouet/Domezain/Etcharry, et au lycée Louis de Foix), et une nouvelle ikastola à Ahetze/Arbonne. Par ailleurs, trois nouvelles expérimentations de classes immersives ont été lancées (Irissarry, Ainhoa et Ossès) et deux nouvelles disciplines non linguistiques sont enseignées : l'EPS au collège Argia de Mauléon et les mathématiques au lycée Louis de Foix à Bayonne. 

Sur les 15 dernières années 

Depuis le lancement de l'OPLB en 2004, 47 sections bilingues ont ouvert dans le public, 8 dans le privé confessionnel, et 12 nouvelles ikastola ont été créées. La proportion d'élèves en bilingue a augmenté de 87% alors que la proportion d'élèves en non-bilingue a diminué (de 18 000 à 15 500 élèves en 15 ans) dans le premier degré. 

Des chiffres salués par le nouveau directeur académique des Pyrénées-Atlantiques, François-Xavier Pestel, qui était l'invité de la rédaction de mercredi 11 décembre : "Le travail avec l'OPLB est très constructif et très positif. Le fruit de ce travail on le voit à la fois par l'évolution du nombre de sites, et l'évolution du nombre de locuteurs : 87% d'augmentation des effectifs en 15 ans, c'est gigantesque. Il y a des avancées régulières et qu'il faut poursuivre." 

(Ré)écoutez l'interview de François-Xavier Pestel :   

François-Xavier Pestel, directeur académique des services de l'Education nationale dans les Pyrénées-Atlantiques

Une offre moins forte dans les collèges et lycées

Globalement les effectifs sont en hausse partout, se félicite également l'Office public de la langue basque, qui souligne "une réelle avancée". Mais pour l'OPLB il reste encore du pain sur la planche, et notamment dans les collèges et lycées. Le président de l'OPLB Beñat Arrabit souhaiterait qu'il y ait davantage d'heures en basque dans les classes bilingues des lycées, et qu'un système comparable aux sections européennes soit mis en place.

Beñat Arrabit, président de l'OPLB

François-Xavier Pestel (à gauche) et Beñat Arrabit (à droite) - Radio France
François-Xavier Pestel (à gauche) et Beñat Arrabit (à droite) © Radio France - Anthony Michel
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu