Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Au sujet des E3C, "cela permet de savoir où on en est" estime le recteur de l'Académie de Rennes

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Ce lundi 20 janvier 2020, les élèves de Première doivent commencer à passer leurs E3C, les épreuves communes de contrôle continu qui font parties du nouveau baccalauréat. Plus de 27 000 élève sont concernés en Bretagne. Des professeurs menacent de boycotter ces examens.

"Tout est prêt pour cela puisse avoir lieu normalement". Voilà ce que déclarait ce lundi matin le recteur de l'Académie de Rennes invité de France Bleu Armorique. 

Les élèves de Première doivent commencer à plancher sur les E3C à partir de ce lundi 20 janvier et jusqu'à mi février. Il s'agit des épreuves communes de contrôle continu qui font parties du baccalauréat nouvelle formule. "C'est une autre manière d'envisager le bac" explique Emmanuel Ethis. Avec ces E3C, les élèves peuvent "démarrer plus tôt leur réflexion pour l'après bac et être moins stressés", poursuit le recteur de l'académie de Rennes.

Pour certains enseignants, ces épreuves arrivent trop tôt

Des enseignants menacent pourtant de boycotter les E3C estimant que ces épreuves arrivent trop tôt dans le programme de Première, que les élèves ne sont pas prêts.

Emmanuel Ethis estime que ce n'est "pas trop tôt. Le contrôle continu permet à l'élève de savoir où il en est" selon le recteur. "Cela permet aussi de mieux préparer l'après-bac".

Pour que les épreuves se déroulent comme prévu, des surveillants ont été réquisitionnés dans les établissements scolaires de Bretagne.

Des examens perturbés en Bretagne

Pour autant, certains examens ont été perturbés ce lundi matin notamment à Rennes au lycée Victor et Hélène Basch où ils sont reportés.

Le rectorat condamne cette obstruction. Une plainte sera déposée par le chef d'établissement. Dans un communiqué, le rectorat indique également qu'une enquête administrative sera diligentée pour établir d'éventuels manquements professionnels et/ou déontologiques de la part de certains professeurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu