Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Aubenas : des lycéens en grève de la faim pour dénoncer la suppression d'une classe de première S

vendredi 4 mai 2018 à 3:17 - Mis à jour le vendredi 4 mai 2018 à 6:00 Par Pierre-Jean Pluvy, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Des élèves de seconde du lycée Olivier de Serre à Aubenas (Ardèche) ont décidé de ne pas s'alimenter jeudi. Une grève de la faim d'une journée pour dénoncer la suppression d'une des deux classes de première S.

Les élèves de seconde générale du lycée Olivier de Serre devant leur plateau vide
Les élèves de seconde générale du lycée Olivier de Serre devant leur plateau vide - Victor Lessaint

Aubenas, France

Les élèves de seconde générale du lycée Olivier de Serre à Aubenas (Ardèche) se sont bien rendus à la cantine jeudi midi. Mais ils ont refusé de remplir leur plateau. Une nouvelle manifestation pour dénoncer la suppression à la rentrée prochaine d'une des deux première S de l'établissement.   

Une cinquantaine d'élèves pour une seule classe de première S 

Le problème, c'est que ces élèves de seconde sont une cinquantaine à vouloir intégrer une première scientifique. Avec deux classes comme cette année, ça passe. Mais avec une seule classe, c'est impossible. Ils demandent donc le maintien des deux classes de première S.    

Une option agricole difficile à trouver ailleurs

Ces élèves ont fait le choix du lycée Olivier de Serre en troisième pour l'option EAT, économie, agronomie et territoire. Au sein de leur enseignement général, ils peuvent bénéficier de cette option. Si par manque de place, ces élèves doivent quitter Aubenas, ils auront du mal à retrouver un tel enseignement. C'est aussi ce qu'ils dénoncent en écrivant des mails à l'administration et aux élus. Peu de réponse aujourd'hui pour ces jeunes qui ont l'impression que personne ne les prend au sérieux