Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Aubenas : les élèves du lycée agricole obtiennent gain de cause

vendredi 8 juin 2018 à 17:16 Par Elodie Vergelati, France Bleu Drôme Ardèche

Après des semaines de mobilisation, victoire des élèves de Seconde du lycée Olivier de Serre. A la rentrée, ils pourront poursuivre leur scolarité en Première scientifique. Jusque-là, le proviseur expliquait qu'il n'avait pas les moyens d'accueillir tout le monde.

Les élèves de Seconde pourront poursuivre leur scolarité en Première scientifique à la rentrée.
Les élèves de Seconde pourront poursuivre leur scolarité en Première scientifique à la rentrée. © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Aubenas, France

Une mobilisation des élèves, des enseignants et des parents d'élèves qui a payé... A la rentrée, les élèves de Seconde du lycée Olivier de Serre à Aubenas pourront tous intégrer une Première scientifique au sein du lycée. Ils ont appris la bonne nouvelle jeudi soir à l'issue des conseils de classe de seconde générale. L'information a été confirmée par la Draaf (Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt), dont dépend le lycée agricole. En septembre, 42 élèves de Seconde qui suivent l'option Ecologie Agronomie Territoire pourront donc poursuivre leur scolarité en Première S au lycée agricole.

La solution trouvée : une classe dédoublée

Jusque-là, le proviseur du lycée, qui n'était pas joignable pour répondre à nos questions, estimait qu'il n'avait pas les moyens de maintenir la deuxième classe de Première scientifique pour accueillir tout le monde. Mais la Draaf a revu ses calculs. La solution trouvée : une seule classe de première mais divisée en deux groupes. "Nous avons dégagé des moyens supplémentaires pour permettre aux élèves d'étudier dans de bonnes conditions", nous a précisé la Draaf.

C'est un énorme soulagement, Bénédicte Spriet parent d'élève

Après des semaines de mobilisation, la nouvelle rassure tout le monde. Les élèves, bien sûr, qui sont allés jusqu'à observer une grève de la faim. Les enseignants. Et les parents d'élèves, comme Bénédicte Spriet. "C'est un énorme soulagement, nous avons tous été très soudés, c'est l'avenir de nos enfants qui s'est joué hier", explique-t-elle. De quoi envisager sereinement l'été.