Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Auch : ils se paient leurs vacances ou leur permis en peignant des trompe-l'oeil!

-
Par , France Bleu Occitanie

L'accueil jeunes d'Auch et l'association IMAJ' organisent pour le deuxième été un chantier jeunes autour de l'opération "C'est mon patrimoine". Pendant une semaine, huit adolescents découvrent autrement des bâtiments ou des monuments de la ville et ils sont ravis.

Chaque jour, les huit jeunes découvrent un lieu et doivent en peindre une partie pour se fondre dans le décor.
Chaque jour, les huit jeunes découvrent un lieu et doivent en peindre une partie pour se fondre dans le décor. © Radio France - Stéphanie Mora

Auch, France

C'est la saison des chantiers jeunes. Dans toutes les villes de la région (Castres, Foix, Gourdon, Toulouse...) chaque été, les mairies proposent aux ados (de 14 à 18 ans le plus souvent) de donner un coup de main pour embellir la ville. En échange, ils bénéficient d'un séjour de vacances, de bons d'achat, ou d'argent de poche...  

Cinq jours pour se prendre pour un artiste performer chinois

À Auch pour le deuxième été, le chantier jeunes mêle l"histoire de l'art aux activités. La capitale du Gers participe à l'opération "C'est mon patrimoine" . Un dispositif du ministère de la culture qui propose via des ateliers ludiques de faire découvrir les monuments de la ville. Ce chantier culturel dure cinq jours. Tous les matins Ethan, Manon, Rose, Tom et les autres doivent peindre en trompe-l'oeil une partie d'un monument de leur ville. Un guide vient leur raconter l'histoire du lieu et une artiste plasticienne les guide. Ce matin-là, les huit jeunes auscitains doivent reproduire un pilier et un bout du monument aux morts du collège Salinis, près de la cathédrale d'Auch.

Les huit jeunes sont venus pour passer le temps, se payer leur vacances ou leur permis et ils sont plutôt contents.

Chaque jour, une fois qu'ils ont reproduit un morceau du monument ou du site visité, ils sont pris en photo derrière la toile et c'est comme s'ils disparaissaient dans le décor. Ian Grandjean, membre de l'association Imaj' et photographe a eu l'idée de ces ateliers en regardant les performances d'un artiste chinois Liu Bolin :

"Cet artiste chinois a été pris en photo devant un rayon de yaourt où son équipe a peint tous les petits pots sur lui et ses vêtements et il est invisible devant! Donc j'ai proposé ça et c'était 'niet' de partout! On m'a dit : 'Ian tu ne peux pas peindre les jeunes non, non!' (rires) J'avais cette idée qu'on voit ces gens se baladant dans Auch tout peints... Donc on a modifié le plan et on peint sur un bout de carton. L'objectif c'est d'inculquer que l'on est dans une ville fabuleuse et les jeunes ne voient pas leur patrimoine (comme partout) donc le but c'est que les jeunes apprennent un petit peu la peinture mais qu'ils apprennent aussi sur le lieu" Ian Grandjean, photographe et membre de Imaj'

La plupart des jeunes engagés dans ce projet n'ont jamais fait de peinture ou d'histoire de l'art - Radio France
La plupart des jeunes engagés dans ce projet n'ont jamais fait de peinture ou d'histoire de l'art © Radio France - Stéphanie Mora

A la fin de la semaine, les habitants d'Auch pourront découvrir le travail de ces jeunes lors d'une exposition photo sur le parvis de la cathédrale, ou bien à la rentrée à l'office du tourisme.

Choix de la station

France Bleu