Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Audincourt ouvre la voie des distributeurs de protections hygiéniques gratuites

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Audincourt décide d'installer sept distributeurs de protections périodiques gratuites, dans son lycée, ses collèges et ses centres sociaux. Une volonté de lutter contre la précarité menstruelle antérieure à la décision du gouvernement de la proposer dans les universités.

"On est femme dès le collège", explique Halimé Salmi-Aksin, conseillère déléguée en charge des conseils de quartiers à Audincourt
"On est femme dès le collège", explique Halimé Salmi-Aksin, conseillère déléguée en charge des conseils de quartiers à Audincourt © Radio France - Christophe Beck

La ville d'Audincourt veut monter l'exemple dans la lutte contre la précarité menstruelle. Ces protections hygiéniques que certaines jeunes femmes ont du mal à financer. Une récente étude de la fédération étudiante de la Fage a montré qu'un tiers des femmes est parfois contrainte de choisir entre ces protections et un autre produit de première nécessite.   

On est femme dès le collège

Dans une campagne intitulée "Et si on mettait des règles", Audincourt met à la disposition des jeunes filles et jeunes femmes de la commune des distributeurs de protections hygiéniques (tampons et serviettes) gratuites.   

Deux de ces distributeurs ont été installés cette semaine au lycée Nelson Mandela à destination des 240 lycéennes qui y sont scolarisées. Deux autres seront installés dans les deux collèges de la commune. Et deux autres enfin dans les centres sociaux de la ville. Ce sont des protections hygiéniques bio, fabriquées en France par le marque Jho. Budget total pour cette première année : 3600€. 

Une campagne en projet à Audincourt dès septembre dernier

"C'est un projet que l'on prépare depuis septembre dernier, bien avant la décision du gouvernement d'installer ces distributeurs dans les universités", explique Halimé Salmi-Aksin, conseillère en charge des conseils de quartiers à la ville d'Audincourt. "L'université, c'est bien mais ça ne suffit pas. Les règles apparaissent dès le collège et donc le lycée'.  

"Un budget de 10€ mensuel qui n'est pas à la portée de toutes les familles" explique le proviseur Gérald Semont

Le lycée Nelson Mandela s'engage a reconduire cette distribution gratuite, après la première année.  _"_Ce que je trouve vraiment intéressant, c'est que c'est ouvert à tous, loin de toute stigmatisation. Toutes les filles peuvent en bénéficier." précise Isabelle Miséré, infirmière scolaire au lycée.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess