Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Auxerre : l'avenir du collège Bienvenu-Martin toujours en suspens

mercredi 25 octobre 2017 à 18:22 Par Lisa Guyenne, France Bleu Auxerre

Le préfet de l'Yonne Patrice Latron ne statuera pas sur la fermeture éventuelle du collège avant février 2018, a-t-il annoncé lors d'un point presse ce mercredi autour du schéma des collèges.

Le collège Bienvenu-Martin à Auxerre
Le collège Bienvenu-Martin à Auxerre - © Google

Auxerre, France

C'est un dossier qui dure. Et qui durera encore plusieurs mois : ce mercredi 25 octobre, le préfet de l'Yonne a annoncé ne pas prendre de décision dans l'immédiat. "Comment voulez-vous qu'un préfet arrivé depuis deux mois dans le département, puisse dire "OK je ferme" ou "non, je ne ferme pas" ?" a-t-il expliqué. Au lieu de cela, il a annoncé la création d'un "comité de pilotage" qui étudiera la situation des collèges dans tout le département.

Ce comité de pilotage devrait rendre ses conclusions en février 2018. "A cette date, j'aurai les éléments nécessaires pour prendre ma décision", a assuré le préfet.

Pour rappel, le collège Bienvenu-Martin à Auxerre, qui fait partie du Réseau d'Education Prioritaire (REP), est menacé de fermeture depuis janvier 2016. A l'époque, un bras de fer avait opposé André Villiers, le président du département, qui souhaitait la fermeture pour des raisons financières, à l'ancien préfet Jean-Christophe Moraud qui, lui, s'y opposait. Le dossier était alors resté en suspens, la décision finale revenant au préfet.

L'ouverture d'un collège dans le Sénonais pas avant 2022

Autre dossier évoqué lors de ce point presse, la création d'un collège dans le Nord du département, probablement le Sénonais. Là aussi, la question n'est pas nouvelle, mais Patrick Gendreau, le président du conseil départemental, a rappelé que la construction d'un collège nécessite un investissement de "12 à 17 millions d'euros, et le délai entre la décision de construire et le moment où les élèves pourront être accueillis, il faudra cinq à sept ans."