Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Avec l'arrivée de nouveaux habitants, Bordeaux au défi de la création de nouvelles écoles

mercredi 6 septembre 2017 à 4:20 Par Chloé Gandolfo, France Bleu Gironde

4000 élèves supplémentaires ont fait leur rentrée en Gironde cette semaine. Avec l'arrivée de nouveaux habitants, la ville de Bordeaux est confrontée à un nouveau défi : construire de nouvelles écoles pour accueillir les enfants. Mardi, Alain Juppé visite celle d'Alfred Daney au nord de la ville..

2 nouvelles écoles temporaires ont vu le jour à Bordeaux à la rentrée.
2 nouvelles écoles temporaires ont vu le jour à Bordeaux à la rentrée. © Maxppp - MaxPPP

Bordeaux, France

De grands murs colorés, des salles de classe spacieuses, les parents en arrivent à oublier que cette école ouverte la veille est juste une école temporaire.

Loris accompagne son fils pour sa toute première rentrée : "*_Au début j'étais un peu réticent* sur l'idée d'un préfabriqué comme celui-ci mais quand on regarde c'est vraiment tout neuf et bien agencé_".

Sur les 3 nouvelles écoles, 2 sont temporaires

Cette année, la municipalité a ouvert 3 nouveaux établissements, dont 2 sont des écoles temporaires : des préfabriqués. Il y a celle d'Alfred Daney au nord de la ville mais aussi l'école élémentaire Barbey vers les Capucins et le groupe scolaire Abadie sur la rive droite.

"C'est inacceptable" pour Corinne Guillemot, représentante de l'association des parents d'élève la FCPE et par ailleurs, élue PS au Conseil départemental. "C'est pas du dur, c'est pas une école digne de ce nom. Alors que la promotion immobilière va grandissante, ce que nous ne trouvons pas acceptable c'est le manque d'anticipation. On a la possibilité de prévoir de fournir les écoles qui vont avec ces nouveaux quartiers."

4 écoles définitives dans quatre ans

En visite à Alfred Denay, Alain Juppé se réjouit de l'ouverture de cette école temporaire : "Nous avons ouvert une vingtaine de classes supplémentaires et nous prévoyons dans les prochaines années une dizaine d'écoles".

Pour les élèves du quartier des Bassins à Flots en tout cas, l'école définitive ne devrait pas voir le jour avant 2020. Pareil pour la nouvelle école prévue dans le secteur de Ginko, celui de Brazza et celui de la Bastide. Un groupe scolaire doit voir le jour dans le secteur Euratlantique d'ici 2019.