Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Avec ses tout petits au micro, la Radio Maternelle de Landisacq meilleure web-radio d'école de Normandie

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

La web-radio de l'école Landisacq, dans l'Orne, a reçu un prix académique et une mention nationale dans le cadre des Médiatiks Normandie, qui récompense les initiatives de médias scolaires. Particularité : les élèves ont entre... 3 et 6 ans. Une réalisation étonnante.

Quatre des animateurs en herbe de Radio maternelle
Quatre des animateurs en herbe de Radio maternelle © Radio France - Esteban Pinel

Un exploit de grands petits bouts de chou. Les élèves de maternelle de l'école de Landisacq, dans l'Orne, ont remporté un prix académique et une mention nationale pour leur web-radio "Radio Maternelle". Une "prouesse", de l'aveu même de la rectrice de Normandie Christine Gavini-Chevet, venue leur remettre la distinction ce vendredi 25 juin. "C'est la première fois que je vois des enfants de maternelle conduire une radio."

La joie des maternelles de Landisacq à la remise de leur prix pour Radio Maternelle
La joie des maternelles de Landisacq à la remise de leur prix pour Radio Maternelle © Radio France - Esteban Pinel

Guidés par leur institutrice Aurélie Pattier et ses ATSEM (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles), les 27 élèves réalisent cette année trois émissions d'environ quinze minutes, sur leur univers : école, histoires ou encore jouets. Ce vendredi, ils ont fait étalage de leurs compétences en interviewant la rectrice. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Mais comment s'y prendre lorsqu'on ne sait ni lire, ni écrire et, qu'accessoirement, on n'a qu'entre trois et six ans ? Les enfants répondent :

On fait un dessin et après on garde dans la tête. C'était trop facile.

En fait, après sélection des questions à poser, les animateurs et journalistes en herbe dessinent "des symboles. Par exemple, pour dire "j'aime bien", ils ont l'image d'un coeur. Pour parler du travail, ils pensent à l'école donc ils dessinent une école", détaille Aurélie Pattier. Une façon de travailler la concentration, la mnémotechnique ou encore l'oral.

La rectrice de Normandie, Christine Gavini-Chevet, s'est prêtée au jeu des questions des enfants. Pour se souvenir de leur "texte", les enfants ont des notes... sous formes de dessins.
La rectrice de Normandie, Christine Gavini-Chevet, s'est prêtée au jeu des questions des enfants. Pour se souvenir de leur "texte", les enfants ont des notes... sous formes de dessins. © Radio France - Esteban Pinel

Le résultat est étonnant. Les maternelles de Landisacq enchaînent les questions, les yeux levés, comme des pros, après avoir visualisé leurs notes colorées sur une feuille. Pour les plus petits, même principe pour raconter des histoire : Il suffit aux ATSEM d'agiter de petits dessins pour faire démarrer les jeunes lauréats au quart de tour. 

Instant euphorique dans le classe. En plus du diplôme, chacun a reçu des lots, comme ces gommes fruitées.
Instant euphorique dans le classe. En plus du diplôme, chacun a reçu des lots, comme ces gommes fruitées. © Radio France - Esteban Pinel

Un pari audacieux lancé l'année dernière, mais écourté par la crise. L'institutrice, formée à l'éducation aux médias, a voulu tenter le coup avec des tout petits. "L'objectif, c'était vraiment de travailler l'oral, en complément de ce qu'on fait par ailleurs. On le fait de façon originale, en impliquant, les parents et les enfants. Même pour moi, c'est très motivant." En plus de cultiver une réelle aisance à dans la prise de parole pour leur âge, les enfants peuvent être fiers : Radio Maternelle est la meilleure web-radio écolière de Normandie. 

Radio Maternelle, étonnante meilleure web-radio écolière de Normandie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess