Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Bac : quatorze élèves rochelais interdits de rattrapages

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu
La Rochelle, France

14 élèves du lycée Valin à La Rochelle (Charente-Maritime) ont eu zéro à leurs épreuves de contrôle continu du bac. L'académie de Poitiers considère qu'ils ont délibérément refusé de les passer pour contester la réforme du bac. Le syndicat lycéen UNL-17 envisage de saisir le tribunal administratif.

"E3C NON" Photo d'illustration
"E3C NON" Photo d'illustration © Radio France - Richard Vivion

130 élèves de première du lycée Valin à La Rochelle (Charente-Maritime) n'ont pas passé leurs épreuves de contrôle continu du nouveau baccalauréat, la semaine dernière. Des manifestants, dont des lycéens, opposés à la réforme du bac ont partiellement bloqué l'établissement. 

Une session de rattrapage était organisée ce vendredi mais 14 élèves n'ont pas été convoqués. "Le proviseur du lycée méprise la loi, toute convocation à une épreuve du baccalauréat doit être donnée au moins huit jours avant la date des épreuves. Mais pire, au-delà de l'illégalité de cette situation, le proviseur interdit arbitrairement à certain.e.s élèves le passage de cette épreuve de rattrapage", dénonce Raphaëlle Bernard, responsable fédérale de l'UNL-17.

"Ce n'est ni une décision arbitraire, ni une punition", répond l'académie de Poitiers qui assure par ailleurs que la situation de ces 130 élèves a été examinée au cas par cas. Au départ 18 élèves ne devaient pas le repasser. "Au final, 14 élèves n'ont pas été convoqués parce qu'ils ont délibérément refusé de se présenter aux épreuves, ils ont clairement été identifiés. Le proviseur leur a laissé l'opportunité d'entrer dans l'établissement"

L'académie renvoie à l'arrêté fixant les modalités du contrôle continu :   "Toute absence d'un candidat à une épreuve commune de contrôle continu doit être dûment justifiée. Le justificatif doit être adressé au chef de l'établissement dans lequel le candidat est scolarisé, au plus tard trois jours ouvrables après le déroulement de l'épreuve. Lorsque l'absence n'est pas justifiée par une cause de force majeure ou lorsqu'aucun justificatif n'est produit, _la note zéro est attribuée au candidat pour l'épreuve non subie_".

Ces 14 lycéens auront donc zéro dans toutes les matières (histoire géographie, langues vivantes 1 et 2 et les mathématiques en plus pour les filières technologiques). Deux autres séries d'épreuves communes de contrôle continu (E3C) seront encore organisées : une au printemps prochain, une autre durant leur année de terminale. Les E3C comptent pour 30% de la note finale du bac

L'UNL envisage de saisir le tribunal administratif. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu