Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Bac 2018 : les derniers conseils d'enseignants aux candidats

vendredi 15 juin 2018 à 1:04 Par Stéphane Barbereau, France Bleu Nord

48 000 lycéens du Nord-Pas-de-Calais débutent ce lundi 18 juin les épreuves du baccalauréat par la philosophie. Nouveauté cette année, la quasi-totalité des épreuves se concentreront sur 5 jours, sans week-end au milieu pour permettre de se reposer ou de réviser.

Il est déconseillé aux élèves de réviser tard la veille des épreuves
Il est déconseillé aux élèves de réviser tard la veille des épreuves © Maxppp - Aurélie Audureau

Lille, France

C'est la grande question qui peut agiter les candidats à quelques jours du début des épreuves : faut-il se lancer dans des révisions intenses ou bien commencer à lever le pied ? Les enseignants que France Bleu a contactés dans le Nord-Pas-de-Calais optent plutôt pour la deuxième option à l'image de Boumedhi Mohamed Amine, professeur de mathématiques à Lille qui donne également des cours de révisions chez Anacours, une entreprise de soutien scolaire : 

Il faut y aller en ayant confiance en soi, en ses professeurs. Les élèves ont travaillé toute l'année, ils sont quand même armés !

Un prof lillois déconseille de se replonger tout de suite dans les révisions après une épreuve

Lundi, les élèves débuteront, comme le veut la tradition, par l'épreuve de philosophie. Ils passeront 4 heures dans la salle d'examen avant d'enchaîner le lendemain par l'histoire-géographie notamment, en filière général. Faut-il, à peine sorti de la salle, se replonger dans ses révisions ?

Le cerveau, c'est comme un verre d'eau. Une fois qu'il est rempli, il faut lui laisser le temps d'assimiler les choses. Je déconseille de reprendre tout de suite les révisions après une épreuve de 4 heures - un enseignant lillois

Des examens plus "ramassés"

La nouveauté cette année, c'est que les épreuves pour leur quasi-totalité se dérouleront du lundi au vendredi. Il n'y aura pas le week-end de coupure comme c'était le cas les années précédentes. Lucie Salgaro est professeur de sciences économiques et sociales :

Tous les matins, dès 8h, les élèves devront être frais et disponibles. Certains auront des épreuves de 5 heures, il faudra suffisamment d'énergie pour passer cette épreuve qui arrivera en fin de semaine

Pour enchaîner les épreuves, il faut aussi savoir se reposer, faire autre chose que réviser selon une enseignante de sciences éco

Et pour y arriver, cette enseignante du lycée Valentine Labbé, à la Madeleine, près de Lille, préconise "de se reposer, de faire du sport, sortir, de se garder quelques petites heures de repos. Faire autre chose pour ne pas rester enfermé, ce qui peut créer un peu de panique le jour de l'épreuve". Cette enseignante attire aussi l'attention sur le sommeil : 

Faire des révisions de dernière minute sur des fiches jusqu'à minuit ou rester sur des écrans très tard, ce ne sera pas très utile. Il faut arriver en forme pour travailler plusieurs heures