Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bac 2020 : la FCPE de Haute-Garonne demande l'annulation des épreuves orales de français

-
Par , France Bleu Occitanie

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, envisage le maintien de l'oral de français du bac prévu fin juin pour les élèves de première. La FCPE de Haute-Garonne demande l'annulation de ces épreuves.

Les épreuves orales du bac de français doivent se tenir fin juin (illustration)
Les épreuves orales du bac de français doivent se tenir fin juin (illustration) © Maxppp - René BYCH

Les élèves de première ne savent toujours pas s'ils passeront l'oral de français du bac le mois prochain. Jean-Michel Blanquer n'a pas tranché. "Je prendrai la décision définitive d'ici à la fin du mois de mai, en fonction d'ailleurs de ce que l'on sera en mesure de décider pour les lycées", a déclaré le ministre de l'Education nationale sur France Inter. "Mon espoir, c'est que [les lycées] puissent rouvrir au mois de juin", a ajouté le ministre.

"Il y a des enseignants qui sont aux abonnés absents" - Muriel Paletou

Pour Muriel Paletou, présidente de la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d'Elèves)en Haute-Garonne, il faut annuler ces épreuves. Sur France Bleu Occitanie ce mardi matin, elle explique notamment que certains enseignants n'ont pas maintenu le lien avec leurs élèves : "Il y a des enseignants qui sont aux abonnés absents, ce qui est le plus inquiétant [...]c'est lorsque ce sont des enseignants de français pour des classes de première".

RÉÉCOUTEZ - L'interview de Muriel Paletou sur France Bleu Occitanie

"Les 15 élèves par classe, ça n'existe pas"

La présidente de la FCPE s'est voulue rassurante en ce jour de rentrée scolaire progressive : "Tout le monde fait son maximum", pour mettre en place les gestes barrières dit Muriel Paletou qui rappelle tout de même aux parents que "le risque zéro n'existe pas".

"On a beaucoup d'écoles vétustes où il n'est pas possible de répondre à ces conditions sanitaires" - Muriel Paletou

L'objectif des 15 élèves par classe n'est pas tenable a en revanche voulu préciser Muriel Paletou : "Les 15 élèves par classe ça n'existe pas pour pouvoir se conformer aux conditions du protocole sanitaire, par rapport à la taille des classes, par rapport aux écoles, on a beaucoup d'écoles vétustes où il n'est pas possible de répondre à ces conditions sanitaires, on a des problèmes de toilettes et de points d'eau donc il va falloir revoir aussi le bâtit scolaire et ce qu'on fait de nos écoles dans le futur".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess