Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Bac 2020 : le contrôle continu doit rester "exceptionnel" préviennent les syndicats enseignants lorrains

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Face à la crise sanitaire, le Ministre de l'Education a annoncé que les épreuves finales du baccalauréat n'auront pas lieu, les Terminales seront uniquement évalués en fonction du contrôle continu. Cela risque de creuser les inégalités, selon le syndicat enseignant SNES-FSU en Lorraine.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © Radio France - Rachel Noël

Pas d'épreuves finales en juin pour les Terminales au bac général, technologique et professionnel. En raison de l'épidémie du coronavirus, le Ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a annoncé que les élèves seront évalués uniquement en fonction du contrôle continu. Il se basera, c'est acquis, sur les premier et deuxième trimestres, la question du troisième est conditionnée à la date de reprise des cours, en suspend. 

Un bac 2020 inégalitaire ?

"La priorité, c'est d'assurer la sécurité des élèves et des personnels, réagit le secrétaire académique du SNES-FSU Bruno Henry. Il est normal qu'on prenne des mesures exceptionnelles, mais ce qu'on aurait préféré, ce sont des épreuves terminales, qui garantissent l'égalité des candidats." 

La crainte, pour le syndicat, c'est que ce baccalauréat 2020 soit inégalitaire, même si Jean-Michel Blanquer a promis la mobilisation d'un jury pour examiner le cas de chaque élève. "C'est indispensable, on ne peut pas faire autrement que de faire examiner les résultats de l'année par un jury", estime Bruno Henry. 

Dans des circonstances normales, la seule façon d'obtenir son bac, c'est avec des épreuves terminales, anonymes, pour garantir l'équité du diplôme.

L'autre inquiétude, formulée par le co-secrétaire académique du SNES-FSU à Nancy, Henri Lostette, c'est que cette expérience du contrôle continu soit renouvelée.  "Il faut bien faire la distinction entre la situation actuelle, extraordinaire, qui demande de faire des adaptations fortes, et la suite. Cela ne doit pas s'installer de façon pérenne", ajoute l'enseignant. 

Henri Lostette qui déplore également le fait que Jean-Michel Blanquer n'aie pas mentionné la rentrée prochaine. Au vu des difficultés rencontrées pendant ces semaines de confinement, le syndicaliste juge bon que les élèves obtiennent un suivi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess